1929-1976 - Livre d'or de la ville

Trésors d'archives

Exposition virtuelle de quelques belles pièces d'archives

Livre d'or de la ville d'Angers. 1928-1976.
Volume relié en chagrin mosaïqué par André Bruel, 33 x 26.
Arch. mun. Angers, 1015 W 27.
Visite du général de Gaulle, le 20 mai 1965.
Arch. mun. Angers, 1015 W 27.

Frappée par ce fait qu'il ne restait aucune trace du passage dans notre cité des personnalités les plus éminentes, des associations importantes, des sociétés les plus remarquables, reçues solennellement en notre hôtel de ville, la municipalité s'est décidée à remédier à cette lacune regrettable, en créant un livre d'or.

Ce livre, portant les signatures authentiques et donnant les titres de nos visiteurs, devra relater succinctement les motifs de leur venue dans notre contrée. (…) Tout naturellement, nous avons voulu attribuer à cette oeuvre un cachet bien angevin. Grâce à la générosité de la Société des Amis des Arts de la ville d'Angers, présidée par M. le docteur Metzger, l'illustration intérieure a fait l'objet d'un concours entre les élèves de notre École des Beaux-Arts.

Ainsi s'exprime la préface (datée du 1er mars 1929) du premier livre d'or de la ville, ouvert sous le mandat de René Levavasseur (1925-1929) par la réception offerte le 4 novembre 1928 aux membres du parti Républicain radical et radical-socialiste en congrès à Angers. Les signatures d'E. Herriot, ministre de l'Instruction publique et ancien président du Conseil ; E. Daladier, président du Comité Républicain radical et radical-socialiste ; C. Chautemps, J. Caillaux, H. Queuille… inaugurent donc le livre d'or angevin, clos en 1976. Un second livre est ouvert pour la venue du président de la République Giscard d'Estaing, le 1er juillet 1976.

La page de titre est illustrée d'un dessin de Georges Tranchand, fils du célèbre illustrateur Charles Tranchand. Le jury qui lui attribue le premier prix est composé d'Adrien Recouvreur, conservateur du Musée Pincé ; du docteur Metzger ; de R. Livache, directeur de l'École des Beaux-Arts ; de Marc Saché, conservateur de la Bibliothèque municipale ; de l'adjoint au maire Gaston Paré et du relieur André Bruel, chargé de la reliure artistique du livre d'or, dans le style de l'époque. Très sobre, son plat principal en chagrin mosaïqué est orné d'un ruban aux deux couleurs de la ville, timbré d'un médaillon évoquant de façon stylisée la silhouette d'Angers. André Bruel fut l'un des plus célèbres relieurs de province dans l'entre-deux-guerres. Il commence sa carrière en 1921, expose à Paris à plusieurs reprises et reçoit une médaille d'or à l'exposition universelle de 1937. Selon ses principes, le décor de la reliure doit faire penser à ce qu'on va lire et il faut qu'il soit, en quelque sorte, une synthèse décorative du livre imprimé (L'Art de la reliure, 1924).


Bibliographie :  Je lis et je relie. La bibliothèque d'André Bruel, relieur d'art en Anjou. Catalogue de l'exposition organisée par la Bibliothèque municipale, 17 septembre - 13 novembre 1994, Paris-Angers, 1994, 88 p. (Mois du patrimoine écrit, coll. "(Re) Découvertes").