1801-1830

Depuis les origines à nos jours, retrouvez les événements essentiels qui ont marqué la vie de la cité d'Angers.

Par Sylvain Bertoldi, conservateur en chef des Archives d'Angers

Mise à jour le 30 octobre 2007

1801 (5 mai) : Le muséum de l’école centrale de Maine-et-Loire (futur musée des Beaux-Arts) ouvre au public pour la première fois, dans les locaux de l’ancien logis Barrault. Premier catalogue rédigé par François Marchand.

1801 (15 juillet) : Signature du Concordat entre Bonaparte et le pape Pie VII. Étienne-Alexandre Bernier, ancien curé de Saint-Laud, fut la cheville ouvrière des négociations.

1802 (avril) : Mgr Montault-Desilles est nommé évêque concordataire d'Angers.

1804 (11 mai) : Constitution de la chambre consultative des arts et manufactures de la ville d’Angers, future chambre de commerce.

1804 (5 mai) : Création du lycée. Première rentrée en novembre 1806.

 

1805 (22 novembre) : La bibliothèque municipale ouvre à nouveau ses portes, après son transfert au logis Barrault.

1806 (juillet) : Création officielle du haras d'Angers.

1807 : Philippe Rogeron ouvre la première banque d'Angers, rue de l'Oratoire. Devenue banque Bordier en 1845, elle est absorbée par le Crédit de l'Ouest en 1950.

1807 (25 janvier) : Napoléon Ier autorise la démolition des remparts (décret de Varsovie).

1807 (mai) : Création de l'école de médecine. Michel Chevreul en est le premier directeur.

1807-1812 : Démolition de l'abbatiale Saint-Aubin pour ménager une entrée monumentale à la préfecture.

1808 : Le séminaire s'installe à l'ancienne abbaye Saint-Serge.

1808 (11-12 août) : Séjour éclair de Napoléon Ier.

1809 (juillet) : Début de la démolition des remparts.

1810 : Premier cadastre de la ville.

1811 (5 avril) : Achat du terrain, proche des prairies Saint-Nicolas, destiné à l'aménagement du nouveau cimetière de la Doutre, le cimetière de l'Ouest, ouvert en 1813.

1812-1815 : Déblaiement du boulevard entre les anciennes portes Saint-Aubin et Saint-Michel.

 

1815 (mai) : L'école des Arts et Métiers est transférée de Beaupréau à Angers, dans l'ancienne abbaye du Ronceray.

1815 (4 août-23 septembre) : Après les Cent-Jours, une garnison prussienne occupe la ville.

1819 (7 mai) : La ville achète aux hospices l’ancien monastère de la Visitation pour le transformer en caserne.

1821-1825 : Construction du premier théâtre, place du Ralliement. Architecte : Mathurin Binet.

1823 : Première navigation à la vapeur entre Nantes et Angers, entre Nantes et Orléans à partir du printemps.

1823 (22 septembre) : Inauguration du nouvel hôtel de ville, installé dans l'ancien collège d'Anjou, par la duchesse d'Angoulême.

 

1826 : Le peintre anglais Turner séjourne à Angers. Le pittoresque de la ville l'inspire.

1827-1829 : Percement de la rue Dauphine (rue des Lices).

1827 (janvier) : Formation de la commission des Ardoisières d'Angers.

1828 : Création d'une ligne d'omnibus à chevaux (nouvelles voitures mises au point par le Nantais Omnes) entre le carrefour du Haras et les Ponts-de-Cé.

1828 : Reconstitution de l'ancienne académie d'Angers sous le nom de société d'agriculture, sciences et arts.

1829 : Fondation de la communauté du Bon-Pasteur, installée dans l'ancienne manufacture d'indiennes de Tournemine en 1833.

1830 (25 février) : Création de la Société industrielle pour développer les industries agricoles et les manufactures.

1830 (6 juin) : Manifestation d'hostilité au ministère Polignac de Charles X. La ville se mobilise pour accueillir triomphalement le retour des députés d'opposition Guilhem et d'Andigné qui avaient voté une adresse de défiance à la monarchie autoritaire.

 

Depuis la cyber-attaque de janvier 2021, le site internet des Archives patrimoniales d'Angers, dans ses deux parties, le « portail historique » et les « Archives numérisées en ligne », est malheureusement inaccessible.

En attendant son rétablissement intégral, nous remettons en ligne la partie « portail historique », avec notamment l'almanach angevin, les chroniques d'histoire angevine...

Bonne navigation.