1701-1788

Depuis les origines à nos jours, retrouvez les événements essentiels qui ont marqué la vie de la cité d'Angers.

Par Sylvain Bertoldi, conservateur en chef des Archives d'Angers

Mise à jour : 7 janvier 2009

1701-1705 : Construction du petit séminaire relié au grand séminaire par un passage couvert au-dessus de l'actuelle rue du Musée.

 

1701 et 1702 : Création de deux autres raffineries de sucre.

1711 : Grandes inondations.

1730 : Buffon vient étudier la médecine à Angers et suivre l'enseignement de l'Académie d'équitation.

1736 : Publication du plan de la ville dit des échevins.

1740 (années) : Création de deux nouvelles raffineries de sucre. L'une, très modeste, fait faillite en 1752.

1745 : La ville s'équipe d'une pompe à incendie.

1748 (25 janvier) : Création d'une loge maçonnique.

1748 : Fondation de la première société d’hommes à Angers, pour lire, bavarder, boire, jouer à la boule, la Grande Société.

1750 : Création d'une manufacture de toiles à voiles par François Bonnaire et René Loisillon au faubourg Saint-Michel. Elle reçoit le titre de manufacture royale en 1757.

1752 : Les frères Danton obtiennent la seule permission qui fut accordée en France d'imprimer sur toile de lin et créent, rue Tournemine, au faubourg Saint-Jacques, une manufacture de toiles peintes (indiennes). Elle a servi de modèle pour un grand nombre de manufactures créées dans la région des pays de la Loire. Elle ferme en 1830.

 

1753-1761 : Reconstruction de l'Académie d'équitation par la Ville. Coût : 250 000 livres.

1761 (24 février) : Création du bureau d'agriculture d'Angers au sein de la société d'agriculture de la généralité de Tours. Le marquis de Turbilly en fait partie.

1762-1763 : Aménagement d'un théâtre au bas de la place des Halles par deux particuliers, dans un ancien jeu de paume.

1769 : Ouverture de la manufacture de toiles à voiles du Cordon-Bleu, faubourg Saint-Samson. La manufacture de toiles et de mouchoirs de Saumur y est transférée.

1770 : Première numérotation des maisons.

1771 (21 novembre) : Création de l'apanage d'Anjou en faveur de Louis-Stanislas-Xavier, Monsieur, frère du futur Louis XVI et futur Louis XVIII.

 

1773 : Les frères des Écoles chrétiennes acquièrent la Rossignolerie au faubourg Bressigny pour 20 000 livres.

1773 (3 juillet) : Premier numéro des Affiches d'Angers, journal hebdomadaire lancé par le notaire Deville, imprimé par Billault et repris par Mame en 1781.

 

1775 (19 juin) : Entrée solennelle à Angers du portrait de Monsieur, duc d’Anjou.

1776 : Moithey, ingénieur-géographe du roi, grave le plan de la ville levé par Dubois et l'assortit d'un mémoire historique.

1777 : Fondation de la société des botanophiles qui a pour but de créer un jardin botanique.

1778-1785 : Construction de l'hôtel de Lantivy (actuel hôtel Chemellier) sur les plans de Michel Bardoul de La Bigotière.

 

1780 : Charles-Pierre Mame ouvre un cabinet de lecture dans sa maison de la rue Saint-Laud.

1783 : Charlotte Blouin ouvre une école pour les sourds et muets.
Première société musicale.

1784-1788 : Les cimetières sont transférés hors la ville.

1785 : Fondation de la manufacture d'indiennes (cotons imprimés) de Bel-Air par Lesourd-Delisle. Fermeture en 1833.

1785 (1er novembre) : Début de l'éclairage des rues (150 réverbères)

Depuis la cyber-attaque de janvier 2021, le site internet des Archives patrimoniales d'Angers, dans ses deux parties, le « portail historique » et les « Archives numérisées en ligne », est malheureusement inaccessible.

En attendant son rétablissement intégral, nous remettons en ligne la partie « portail historique », avec notamment l'almanach angevin, les chroniques d'histoire angevine...

Bonne navigation.