1701-1788

Depuis les origines à nos jours, retrouvez les événements essentiels qui ont marqué la vie de la cité d'Angers.

Mise à jour : 7 janvier 2009

1701-1705 : Construction du petit séminaire relié au grand séminaire par un passage couvert au-dessus de l'actuelle rue du Musée.

 

« Le séminaire d’Angers veu du rampart ». XVIIe siècle. Dessin. Bibl. mun. Angers.

1701 et 1702 : Création de deux autres raffineries de sucre.

1711 : Grandes inondations.

1730 : Buffon vient étudier la médecine à Angers et suivre l'enseignement de l'Académie d'équitation.

1736 : Publication du plan de la ville dit des échevins.

1740 (années) : Création de deux nouvelles raffineries de sucre. L'une, très modeste, fait faillite en 1752.

1745 : La ville s'équipe d'une pompe à incendie.

1748 (25 janvier) : Création d'une loge maçonnique.

1748 : Fondation de la première société d’hommes à Angers, pour lire, bavarder, boire, jouer à la boule, la Grande Société.

1750 : Création d'une manufacture de toiles à voiles par François Bonnaire et René Loisillon au faubourg Saint-Michel. Elle reçoit le titre de manufacture royale en 1757.

1752 : Les frères Danton obtiennent la seule permission qui fut accordée en France d'imprimer sur toile de lin et créent, rue Tournemine, au faubourg Saint-Jacques, une manufacture de toiles peintes (indiennes). Elle a servi de modèle pour un grand nombre de manufactures créées dans la région des pays de la Loire. Elle ferme en 1830.

 

Fragment d'indiennes, tissu imprimé XVIIIe siècle. Inv 99-32_2 Musées d’Angers.

1753-1761 : Reconstruction de l'Académie d'équitation par la Ville. Coût : 250 000 livres.

1761 (24 février) : Création du bureau d'agriculture d'Angers au sein de la société d'agriculture de la généralité de Tours. Le marquis de Turbilly en fait partie.

1762-1763 : Aménagement d'un théâtre au bas de la place des Halles par deux particuliers, dans un ancien jeu de paume.

1769 : Ouverture de la manufacture de toiles à voiles du Cordon-Bleu, faubourg Saint-Samson. La manufacture de toiles et de mouchoirs de Saumur y est transférée.

1770 : Première numérotation des maisons.

1771 (21 novembre) : Création de l'apanage d'Anjou en faveur de Louis-Stanislas-Xavier, Monsieur, frère du futur Louis XVI et futur Louis XVIII.

 

Louis-Stanislas-Xavier, comte de Provence, duc d’Anjou, futur Louis XVIII, par Hubert Drouais. 1773. Huile sur toile. Musées d’Angers, cliché Pierre David.

1773 : Les frères des Écoles chrétiennes acquièrent la Rossignolerie au faubourg Bressigny pour 20 000 livres.

1773 (3 juillet) : Premier numéro des Affiches d'Angers, journal hebdomadaire lancé par le notaire Deville, imprimé par Billault et repris par Mame en 1781.

 

Le journal imprimé "Les Affiches d'Angers" Imprimé par Pierre Billaut. n° 1, janvier 1777. Bibliothèque mun. d’Angers.

1775 (19 juin) : Entrée solennelle à Angers du portrait de Monsieur, duc d’Anjou.

1776 : Moithey, ingénieur-géographe du roi, grave le plan de la ville levé par Dubois et l'assortit d'un mémoire historique.

"Plan historique de la ville d'Angers, dédié et présenté à Monsieur, frère du roi, par son très humble, obéissant et respectueux serviteur, Moithey, 1776". Or et couleur, 0,532 x 0,1415. Musées d'Angers, AMD 1292-2.

1777 : Fondation de la société des botanophiles qui a pour but de créer un jardin botanique.

1778-1785 : Construction de l'hôtel de Lantivy (actuel hôtel Chemellier) sur les plans de Michel Bardoul de La Bigotière.

 

Détail des sculptures de la façade de l’hôtel de Lantivy (également dénommé hôtel de Chemellier). Cliché Inventaire Général - ADAGP

1780 : Charles-Pierre Mame ouvre un cabinet de lecture dans sa maison de la rue Saint-Laud.

1783 : Charlotte Blouin ouvre une école pour les sourds et muets.
Première société musicale.

1784-1788 : Les cimetières sont transférés hors la ville.

1785 : Fondation de la manufacture d'indiennes (cotons imprimés) de Bel-Air par Lesourd-Delisle. Fermeture en 1833.

1785 (1er novembre) : Début de l'éclairage des rues (150 réverbères)