1601-1700

Depuis les origines à nos jours, retrouvez les événements essentiels qui ont marqué la vie de la cité d'Angers.

Mise à jour : 7 janvier 2009

1604 : Le célèbre professeur Guillaume Barclay, né à Aberdeen en Écosse vers 1546-1547, accepte la chaire de droit civil de l'université. Il meurt en 1608 à Angers.

1616 : Création du jeu de Mail qui donne naissance à la promenade du Mail (avenue Jeanne-d'Arc).

1619 : Fondation du couvent du Calvaire par Marie de Médicis.

1622 (22 février) : Installation de la juridiction consulaire au Palais des marchands, rue Baudrière, ancien hôtel de Donadieu de Puycharic.

 

« Un coin de l’ancien palais des Marchands ». Vers 1882. Lithographie. Arch. mun. Angers, 4° 738.

1626 : Très grave épidémie de peste, faisant plus de 2 000 morts.

1627-1631 : Reconstruction des bâtiments conventuels de l’abbaye Toussaint.

1629 : L'Académie d'équitation se transporte sur les lices (place de l'Académie actuelle).

1639 : Les visitandines s’établissent au logis Barrault, puis au prieuré Saint-Éloi jusqu’en 1645, et enfin au Champ-Marais, près de Saint-Laud. Bâtiments du couvent de la Visitation commencés en 1644.

1640 : Les filles de la charité de Louise de Marillac prennent en charge le service de l’hôpital, premier hôpital desservi par cette nouvelle congrégation. Saint Vincent de Paul leur rédige un règlement.

 

Saint Vincent de Paul et les religieuses hospitalières, par Delusse et Bazin. 1816. Huile sur toile. Musées d’Angers, cliché Pierre David.

1642 (mars) : Lettres patentes royales autorisant la communauté des Pénitentes à s’établir à Angers.

1649-1651 : La Fronde. Angers passe du côté des princes frondeurs, contre la cour. Louis XIV reprend la ville en 1649 et en 1652.

1649-1692 : Épiscopat d'Henri Arnauld, frère d'Antoine Arnauld, fervent défenseur du jansénisme.

 

Portrait d’Henri Arnauld, par Jean Ernou. XVIIe siècle. Huile sur toile. Musées d’Angers, cliché Pierre David.

1659 : Constitution d’une communauté de trois prêtres, faubourg Saint-Jacques. Ce sont les débuts du séminaire d’Angers, installé au logis Barrault en 1674.

1661-1662 : Grande famine.

1661 : Le surintendant des Finances Nicolas Fouquet est emprisonné pendant trois mois au château d’Angers, après son arrestation à Nantes.

1662 : Fermeture de l'hôtel de la Monnaie d'Angers.

1668 : Établissement de corderies royales.

1673 : Le Hollandais Gaspard Van Bredenbec loue deux maisons rue de la Poissonnerie pour y établir une raffinerie de sucre. En 1680, il l'installe dans l'île des Carmes.

1684 (25 avril-28 juin) : Mission à Angers du célèbre capucin Honoré de Cannes. Il suscite la fondation du Mont-de-Piété par l'évêque Henri Arnauld.

1685 (12 avril) : Arrêt du présidial supprimant le temple protestant de Sorges, avant même la révocation de l'édit de Nantes.

1685 (10 juin) : Création de l'académie royale des sciences et des belles-lettres.

1688 : Début des travaux de reconstruction de l'abbaye Saint-Aubin par l'aile est de la sacristie, salle capitulaire et dortoir. Cette première campagne dure jusqu'en 1710.

1691 : Reconstruction du collège d'Anjou (partie du bâtiment de l'ancien hôtel de ville). Les travaux restent inachevés.

1697 : Premier éclairage public (400 lanternes). C'est en fait surtout une mesure fiscale grâce à laquelle le roi lève une taxe de 120 000 livres pour l'entretien.

 

« Rolle et imposition » pour l’établissement des lanternes. 1699. Papier. Arch. mun. Angers, CC 234.