Timbres consacrés à Angers

Angers porte les armes de ses comtes, puis ducs apanagistes, de sang royal, comme l’indiquent les deux fleurs de lys. La clef évoque la place forte.

Mise à jour : 1er février 2010

1941 - Pont de la Basse-Chaîne

Le pont représenté est l’un des principaux ponts d’Angers, près du château, situé à l’arrière-plan. Il remplace un pont suspendu qui, inauguré en 1838, s’est écroulé le 16 avril 1850. Sa construction a été longue et difficile (1851-1856), étant donné la nature du sous-sol. Ce pont de pont de pierre a lui-même été remplacé par un pont en béton armé depuis 1961.

1942 - Armoiries d'Angers

1959 - David d'Angers

Voir sa biographie au chapitre Angevins célèbres.

1965 - Tapisserie de l'Apocalypse

Commandée par le duc Louis Ier d’Anjou, la tenture de l’Apocalypse, quoique aujourd’hui incomplète, forme avec ses 103 m de longueur (sur 4,50 m de hauteur) le plus vaste ensemble de tapisseries médiévales du monde. Elles ont été tissées en basse lisse entre 1375 et 1380 par le marchand-fabricant parisien Nicolas Bataille, aidé de lissiers comme Robert Poisson, d’après les maquettes de Hennequin de Bruges, peintre de Charles V. Le petit-fils de Louis Ier, le roi René, les a léguées à la cathédrale par testament en 1480.

 

1980 - Château d’Angers

2009 - 600e anniversaire de la naissance de René Ier d'Anjou à Angers

Depuis la cyber-attaque de janvier 2021, le site internet des Archives patrimoniales d'Angers, dans ses deux parties, le « portail historique » et les « Archives numérisées en ligne », est malheureusement inaccessible.

En attendant son rétablissement intégral, nous remettons en ligne la partie « portail historique », avec notamment l'almanach angevin, les chroniques d'histoire angevine...

Bonne navigation.