Evolution de la population angevine

Créée à partir de l’oppidum gaulois, capitale d’un comté, puis d’un duché, Angers est déjà nommée parmi les «bonnes et principales villes du royaulme» en 1538. Elle prend aujourd’hui le dix-septième rang, avec pour atouts cadre de vie harmonieux et riche patrimoine.

Tableau de l'évolution de la population angevine (et de l'agglomération)

(1) avant la Grande Peste

(2) Budget primitif, Ville d’Angers

----------------------------

* erreurs possibles

** approximation

*** recensement partiel

**** de 1962 à 1999, il existe une disparité avec le double compte ??

Graphique

Source pour l’Ancien Régime :

LEBRUN (François), « Angers sous l'Ancien Régime : introduction à l'étude démographique de la population », dans Annales de Bretagne (1974), p. 151-166.

À partir de 1801 :

INSEE, chiffres récapitulés par l’AURA dans

Agglomération angevine, « Du premier recensement à… aujourd’hui, deux siècles d’évolution de la population de l’agglomération angevine », n° 30

www.insee.fr