Exposition Industries

Mise à jour : 16 mars 2007

EXPOSITION
MARQUES DE FABRIQUE / FABRIQUES DE MARQUE
Productions angevines de 1830 à nos jours

3 février-1er avril 2007

Après l’exposition « Au Bonheur des Angevins » sur l’histoire des commerces d’Angers aux XIXe-XXe siècles, présentée salle Chemellier en 2004, le service Archives-Documentation-Photothèque de la Ville d’Angers propose le deuxième volet, consacré aux industries.

L’exposition a lieu à l’occasion de l’opération « Made in Angers », organisée par Angers Loire Tourisme du 5 février au 2 mars.

Fond de calendrier pour l'entreprise Laigle. Arch. mun. Angers, 2 Fi 339.

OBJECTIFS ET CONTENU

- Exposer le savoir-faire angevin de 2007 et des années passées, en remontant à 1830 : faire connaître la diversité des entreprises angevines et la richesse d'inventivité dont elles font et ont fait preuve.

- Continuer à faire découvrir l'histoire d'Angers


- Mettre en valeur le patrimoine
et l'enrichir grâce aux collections et enquêtes documentaires.

C’est le secteur secondaire de l’économie - les industries de transformation de la matière - qui est retenu pour l’exposition. Les industries angevines seront précisément abordées sous cet angle des productions, d'où le titre "Marques de fabrique, fabriques de marque". Le secteur primaire sera cependant évoqué avec les ardoisières et les mines de fer. En revanche, le secteur du bâtiment, qui forme une branche d'activité à part entière, et le secteur tertiaire - industries du service - ne rentrent pas dans l'objet de l'exposition.

Quartier Saint-Serge, les Grands Moulins et la tour à plomb. Arch. mun. Angers, 21 Num 17.

L’exposition a l’ambition de faire mieux connaître la diversité des productions d’Angers et des parcs d’activités voisins : une diversité ignorée du grand public angevin, qui utilise souvent des objets fabriqués à Angers en ignorant leur origine. Les ardoisières, Cointreau, Giffard, Bull, Scania sont certes dans toutes les têtes, mais le grand public sait-il que l’on produit ici des voitures sans permis, des meubles design, des phares, des imprimantes de cartes plastiques, de la poudre d’oeuf… Et naguère, c’étaient chaussures, vêtements et voitures d’enfants, conserves, chevaux de bois, cycles, cartes à jouer, arroseurs… qui sortaient des ateliers angevins.

En 2006, Angers a produit 285 millions d'articles en non-tissé à usage unique (Kolmi), 57 millions d'unités de produits cosmétiques (Intercosmétiques), 15 millions de flacons de Cointreau, 9,2 millions de freins à disque (Bosch), 700 000 matelas pour enfants (Candide), 580 000 projecteurs Valeo pour automobiles, 50 000 tonnes de poudre d'oeuf (Igreca), 20 000 imprimantes pour cartes plastiques (Evolis), 19 000 roues (Bouzinac), 10 400 camions Scania, 3 800 ascenseurs (ThyssenKrupp), 2 750 voitures sans permis (Simpa JDM), 2 400 km de cordes de sécurité (Courant), 1 200 tonnes de goupilles cannelées (LGC)...

En-tête de correspondance de l'entreprise Rayer. XXe siècle. Coll. Giffard. Arch. mun. Angers, 34 Num 8.

L’ambition est aussi de relier le passé au présent. L’exposition parlera des entreprises d’hier pour mieux faire comprendre celles d’aujourd’hui, et imaginer l’avenir, tandis que « Made in Angers » proposera comme chaque année la visite in situ des entreprises elles-mêmes.

Société Igreca, ovoproduits secs et liquides. Logo de l'entreprise, créé dans les années 1980 par Joguet Art Direction, Agence de publicité à Cholet. Coll. Igreca. Arch. mun. Angers, 40 Num 26.

SCÉNOGRAPHIE

La scénographie évoque les stands d’une foire industrielle, où les productions actuelles des entreprises angevines côtoient les productions anciennes : ainsi se fait le lien entre l’histoire et l’actualité.

Société Vog' Pyrénées, confection pour enfants. Dépliant publicitaire, vers 1965. Coll. Lebaron. Arch. mun. Angers, 36 Num 62.

Dix stands thématiques regroupent les productions angevines :

1 – INDUSTRIES D’EXTRACTION ET TRADITIONNELLES : ARDOISES, CHANVRE, TOILES (Bessonneau)
2 – TEXTILE – HABILLEMENT ET ACCESSOIRES
3 – AGRO-ALIMENTAIRE
4 – LIQUEURS
5 – FONDERIE – MÉTALLURGIE – CONSTRUCTIONS MÉCANIQUES
6 – APPAREILLAGES ÉLECTRIQUES – ÉLECTRONIQUE - INFORMATIQUE
7 – PLASTURGIE – CHIMIE – PHARMACIE
8 – AUTOMOBILES – CYCLES ET VOITURES D’ENFANTS – ÉQUIPEMENTS AUTO - MOTEURS
9 – BOIS - MEUBLES – LITERIE
10 – LOISIRS

Panneaux de l'exposition

Angers et l'industrie : en 1830
En 1907
En 2007
Logos des entreprises
Productions angevines
Architecture industrielle
Les grandes dates de l'industrie à Angers
Les Hénokiens angevins, le privilège de l'ancienneté

PUBLICATIONS

+ Un loto des industries a été spécialement conçu pour l’exposition, illustré par les principales productions des entreprises présentées ou par leur logo. Il pourra servir à la fois de souvenir de l’exposition, de jeu pédagogique et de publication sur l’histoire des industries.

Composition du jeu
Une plaque de douze grilles : six grilles de jeu et six portant les solutions. Les douze éléments de la plaque sont découpables si on le souhaite.

Originalité
Les numéros traditionnels des grilles de loto sont remplacés par des illustrations : logos des entreprises ou production emblématique. Chaque grille de jeu comporte dix illustrations. Les jetons ne portent pas les numéros traditionnels, mais les dates de création ou d'implantation des entreprises à Angers. La règle du jeu fera appel à la mémoire, acquise lors de la visite de l'exposition ou à la lecture des grilles de solutions. Sinon, on pourra jouer en ayant les grilles de solutions sous les yeux.

+ Un catalogue historique complète le jeu et sert de notice explicative.
Il est l'occasion d'éditer pour la première fois un petit dictionnaire des entreprises angevines faisant le point, de façon synthétique, sur leur histoire et leurs activités.

Au sommaire :

Préface du Maire et avant-propos
Évolution de la géographie industrielle angevine
Dictionnaire des industries angevines
Bibliographie et "ours" de l'exposition

Société Dieudonné, fabrication de cartes à jouer. Enveloppe de jeu. Coll. part. Arch. mun. Angers, 37 Num 3.

CONCEPTION ET RÉALISATION

+ Commissaire de l’exposition : Sylvain Bertoldi, conservateur en chef du service Archives-Documentation-Photothèque, assisté de Marie-Luce Fabre.
+ Scénographie et coordination du projet : Valérie Besnier-Guerry, service Information-communication
+ Réalisation de la mise en scène : Ateliers de décors, électricité, tapisserie, service des Bâtiments
+ Graphisme et mise en page : Jérôme Houadec, FATAL CONNECTION
+ Impression : Promovil, Imprimerie Plot
+ Secrétariat : Laurence Bellotte, service Information-Communication

Recherches et textes : Sylvain Bertoldi
Recherches iconographiques et historiques : Marie-Luce Fabre
Iconographie et cartographie : Bruno Amiot
Numérisation : Bruno Amiot, Claire Pettorelli, Simon Bréhéret (service Archives-Documentation-Photothèque)
Panneau sur l'architecture industrielle : Inventaire général du Patrimoine, Angers - Dominique Letellier et Olivier Biguet
Équipements informatiques : direction des Systèmes d'Information communautaires, Ville d'Angers - Angers Loire Métropole
Visites-animations pour les écoles : Service éducatif Angers Ville d'Art et d'Histoire

Avec le concours de Dominique Cotinat, Annie Gac, Colette Jousseau, Sandrine Monnier, Gilles Neau, Nadia Paulin au service Archives-Documentation-Photothèque ; d'Agnieszka Gap-Monneau, stagiaire aux Archives municipales en octobre-novembre 2005.

Établissements Huchet, fabrication de savons et de lessives. Dépôt de la marque "Lessive de Marianne", 6 août 1921. Arch. dép. Maine-et-Loire, 6 U 1/3 A 2.

PARTENARIATS

L’exposition est l’occasion de mettre en oeuvre des partenariats multiples :

- Avec les entreprises, qui pourront faire directement connaître aux Angevins leurs activités en exposant quelques-uns de leurs produits phares
- Avec des particuliers, anciens dirigeants, ou ouvriers d’entreprises actuelles ou disparues
- Avec les musées de la région
- Avec antiquaires et collectionneurs

Entreprises
ABCT (Anjou Bottier Confections Techniques), L'Aiglon, Ardoisières d'Angers, Artus, Biscottes Pasquier, Bosch, Bouzinac, Bull, Candide, Chalvet, Chevillard, Cidox SA, Coexpan, Cointreau, Comméca, Continental, Cordes Courant, Dautel et Roy, Diot, DPAP (Dom Petroff Angers Poissons), Estérel, Étains du Roy René, Evolis, Farmea, Fixator, Giffard, La Goupille cannelée, IGRECA, Intercosmétiques, Kolmi, Lustra-Cir, Macé, Meubles Pié, L'Orfèvrerie d'Anjou, Plasti Méca, Rapidex, S2C Industrie, SAPELEM, SATIP, Scania, Schneider-Jaquet, SEPEBA-EBRA, SIMPA JDM, TCA, ThyssenKrupp, Trigano, Valeo Systèmes Électriques, Valeo Vision, Yamakado

Partenaires institutionnels :
Angers Loire Développement ; Angers Loire Tourisme ; Archives départementales de Maine-et-Loire ; Archives municipales de Trélazé ; Association diocésaine de Maine-et-Loire ; Chambre de commerce et d’Industrie d’Angers ; Collège Saint-Martin ; Conservation des Antiquités et Objets d'art de Maine-et-Loire ; Le Courrier de l'Ouest ; Inventaire général du patrimoine - Angers ; Musées d'Angers ; Musée de l'Ardoise - Trélazé ; Musée de la Chaussure - Saint-André-de-la-Marche

Verreries mécaniques de l'Anjou, fondée par Aristide Justeau en 1913. Coll. part. Arch. mun. Angers, 40 Num 4.

Mme Pernès, "Aux Caprices du Temps", rue Toussaint ; M. Jean-Pierre Supiot, "Absinthe Antiquités", avenue Pasteur

Particuliers
MMes et MM. Jean Auer, Jean-Pierre Baillergeau, Jacques Bailliou, Patrice Bayon, Marie-Jo Bellanger, Joël Besnard, Bertrand Boquien, Roger Bouillon, Michel Boulay, Bernard Bourgeois, Rémi Breyer, Philippe Caillemer, Alain Cannelle, Philippe Cayla, Fernande Chauvin, Dominique Chéné-Rome, Jean-Luc Coifard, Christian Cordier, Roland Degouy, Claude Desgardin, Jean-Luc Desmottes, Jacqueline Étienne, Maud Fravega, Yves Gac, Gabriel Gangnat-Tunzini, Jacques Giffard, Bernard Guy, Michel Harouy, Catherine Huault-Dupuy, Marie-Christine Iogna-Prat, Guy Jamin, Philippe Jeannin, Jean-François Jégou, Maryvonne Jugdé-Leroux, Jean-Yves Justeau, Philippe Justeau, Véronique de Kerret, Hervé Laigle, Jacques Landreau, Jean-Marie Laurenceau, Geneviève Lebaron, Guy-François Le Calvez, Gilles Le Gallou, Monique Legay, Loïc Lestienne, Jean-Pierre Léveilley, Pierre Machefer, Sylvie Mercier, Michel Pécha, Michel Pécout, Laure Pertus, Daniel Pouit, Jérôme Poumaillou, Henri Pouplard, Jean-Pierre Pouplard, Patrice Rambault, Jean Rebendenne, Maurice Robert, Bernadette Rochard, Christophe Salmon, Jean-Marc Seguin, Luc Simon, François Sourice, André Trosseille, Maryse Turc, Pierre-André Vincent

Nos vifs remerciements à tous.

Pôle végétal

En parallèle, une exposition, réalisée par Cristiana Pavie et Terre des Sciences dans le cadre du programme « Histoire, mémoire et archives du végétal en Anjou », a présenté, du 3 février au 2 mars, à l'Institut national d'horticulture le volet « végétal » à travers l’histoire des innovations variétales en Anjou depuis 1800.