Premiers films tournés à Angers

Chronique historique

par Sylvain Bertoldi, conservateur en chef des Archives d'Angers

Vivre à Angers n° 380, février 2014

Angers aime le cinéma. Le festival Premiers Plans remporte chaque année un franc succès depuis 1989, le cinéma d’art et d’essai Les 400 Coups se porte bien et le nombre total d’entrées dans les salles obscures oscille entre 1,2 et 1,4 million.

« La longue nuit du court, 3e », château d’Angers, 7 juin 2008. Affiche. Archives municipales Angers, 6 Fi 3776.

C’est le 1er juillet 1896 qu’a lieu la première rencontre des Angevins avec le cinéma. Un opérateur des frères Louis Lumière vient présenter la fameuse invention, six mois après Paris, dans un café également, au Gasnault, le grand établissement de la place du Ralliement, à gauche de l’entrée du théâtre. Les journaux sont enthousiastes et la nouvelle attraction reste deux jours de plus que prévu.

Si l’on excepte les séances données pendant quelques mois de l’année seulement au cirque-théâtre à partir de 1907, la première salle de projection permanente s’ouvre rue Saint-Denis (actuelle entrée des Galeries Lafayette) le 15 décembre 1908, sous l’enseigne des Fantaisies angevines. À l’été de 1913, le café-glacier du Mail inaugure des séances de plein air, à l’instar des cafés de la place du Ralliement qui en organisaient depuis 1903. En pleine guerre, un grand cinéma ouvre sur le boulevard de Saumur (futur boulevard du Maréchal-Foch) le 13 avril 1916 : les Variétés-Cinéma, salle appelée à jouer un grand rôle dans la vie culturelle de la ville. Nouvelle étape en 1922, avec l’inauguration le 22 février du premier bâtiment spécialement conçu à l’usage de cinéma : le Familia, rue Louis-de-Romain, rebaptisé peu après Le Palace.

Ces dames aux chapeaux verts, affiche du film. Site internet Le cinéma français.

Il ne restait plus à Angers qu’à accueillir en ses murs la réalisation de films. Fin août 1937, voici le réalisateur Maurice Cloche qui débarque à la gare Saint-Laud, avec Marguerite Moreno, Alice Tissot, Marcelle Barry, Gabrielle Fontan, Micheline Cheirel, Pierre Larquey et quelques autres artistes : une équipe d’une cinquantaine de personnes, avec les techniciens. Les vieilles rues de la Cité, spécialement la rue Donadieu-de-Puycharic, ont été choisies comme cadre de certaines scènes du film Ces dames aux chapeaux verts, d’après le roman de Germaine Acremant, déjà adapté en 1929 au cinéma. Les scènes champêtres sont tournées au château de la Mauvoisinière, à Bouzillé et les vues intérieures à la Goupillère, à Saint-Augustin-des-Bois.

Tournage du film Ces dames aux chapeaux verts, rue Donadieu-de-Puycharic : le metteur en scène Maurice Cloche avec Marguerite Moreno (Telcide), Micheline Cheirel (Arlette), Alice Tissot (Marie), Marcelle Barry (Jeanne) et Gabrielle Fontan (Rosalie). Cliché publié dans L’Ouest, 27 août 1937. Archives municipales Angers, 1 J 1979.
Tournage du film Ces dames aux chapeaux verts. Le metteur en scène explique la scène à tourner à Micheline Cheirel (Arlette) et à Gérard Landry (Jacques de Fleurville), en présence de tous les techniciens. Archives municipales Angers, 1 J 1979.

« Qui vous a attiré dans notre région, demande le journaliste de L’Ouest au réalisateur, puisque l’auteur avait situé son roman dans le nord de la France ? – Mais la beauté des sites des rives de la Loire, la splendeur du parc de la Mauvoisinière […]. Nous ne tournerons là que les extérieurs champêtres. Les prises de vue, pour les autres extérieurs, seront faites à Angers, dans la vieille Cité qui contient de si beaux spécimens du passé. » (L’Ouest, 26 août 1937).

La rue Donadieu-de-Puycharic, cadre du tournage de Ces dames aux chapeaux verts. Archives municipales Angers, cliché Sylvain Bertoldi, 19 janvier 2014.

Ce premier film n’est cependant pas suivi de beaucoup d’autres. Il faut attendre trente ans avant qu’un second soit tourné dans la ville. Serge Roullet situe dans le cloître de l’abbaye du Ronceray les dernières séquences de son film Le Mur, adapté d’une nouvelle de Jean-Paul Sartre, avec l’écrivain Michel Del Castillo en vedette. En dehors des téléfilms – comme Le Père Goriot en 1971, qui prend encore pour cadre la rue Donadieu-de-Puycharic – et des courts métrages, on ne compte que douze films tournés (en partie) à Angers, entre 1937 et 2013.

Début du tournage du film extrait du roman de Balzac, Le Père Goriot, rue Donadieu-de-Puycharic. Cliché Le Courrier de l’Ouest, 8 janvier 1971.
La rue Donadieu-de-Puycharic en 2014, à l’endroit du tournage du Père Goriot. Archives municipales Angers, cliché Sylvain Bertoldi, 19 janvier 2014.

ANGERS AU CINÉMA
FILMS ET TÉLÉFILMS TOURNÉS À ANGERS

Titre du film

Date

 sortie

Réalisateur et scénario

Acteurs

 

Lieux de tournage à Angers

Synopsis

Ces dames aux chapeaux verts

 

 

 

1937

 

 

 

Maurice Cloche, d’après le roman de Germaine Acremant

 

 

 

Marguerite Moreno

 

Alice Tissot

 

Marcelle Barry

 

Micheline Cheirel

 

Pierre Larquey…

La Cité, rue Donadieu-de-Puycharic

 

 

 

À la mort de son père, Arlette est obligée de demander l’hospitalité à de vieilles tantes de province. Jeune fille moderne, elle révolutionne les habitudes… et découvre l’idylle jadis ébauchée par l’une de ses tantes…

Le Mur

 

 

 

1967

 

 

 

Serge Roullet, d’après la nouvelle de Jean-Paul Sartre

 

 

 

Michel Del Castillo

 

Mathieu Klossowski

 

Denis Mahaffey…

Cloître de l’abbaye du Ronceray (séquences finales du film)

 

 

 

Trois sont condamnés à mort en 1936 pendant la guerre d’Espagne. Ils passent leur dernière nuit d’attente et d’angoisse en compagnie d’un médecin belge.

Vipère au poing

 

(téléfilm diffusé sur la 2e chaîne)

 

 

 

1971

 

 

 

Pierre Cardinal, adaptation de Jean-Louis Bory d’après le roman d’Hervé Bazin

 

 

 

Alice Sapritch

 

Marcel Cuvelier

 

Dominique de Keuchel…

 

 

Hôpital d’Angers (dernière séquence du film)

 

[Autre lieu : Segré, château des Briostières, Châteauneuf-sur-Sarthe)

 

Après le décès de leur grand-mère maternelle qui se chargeait de leur éducation, les jeunes Rezeau retrouvent leurs parents revenus d’Indochine. Madame Rezeau déteste son mari et reporte sa haine sur les enfants…

Le Père Goriot

 

 (téléfilm)

 

 

 

 

 

1971

 

 

Guy Jorré, adaptation de Jean-Louis Bory d’après le roman de Balzac

 

Charles Vanel

 

Barbara Laage

 

Bruno Garcin

 

Guy Kerner

 

Sady Rebbot

Tourné en janvier 1971 dans la Cité (rue Donadieu-de-Puycharic)

 

[et en partie au château de Montgeoffroy)

 

Le père Goriot incarne l’amour paternel élevé à sa plus haute expression. Il établit richement ses filles, mais celles-ci ne songent qu’à l’exploiter. Peu à peu, il sombre, seul, dans la déchéance et la mort.

Chut

 

 

 

1972

 

 

 

Jean-Pierre Mocky

 

 

 

Jacques Dufilho

 

Michael Lonsdale

 

Dominique Zardi…

 

Caves des greniers Saint-Jean, quai de la Maine

 

 

 

À Angers, au bal de la Caution foncière, le porte-parole des petits épargnants découvre l’escroquerie qui les menace. Il décide de confondre les aigrefins.

Le Pain de fougère (téléfilm pour Antenne 2)

 

 

 

1980

 

 

 

Alain Boudet, sur un scénario de Pierre Miquel

 

 

 

Paul Crauchet

 

Danièle Lebrun

 

Jean Desailly

 

Hélène Dasté…

 

La Cité : rue Saint-Aignan, parvis de la cathédrale

 

[autre lieu : Béhuard]

 

Un prêtre, dans l’Anjou du XVIIe siècle décimé par les famines, entreprend d’aller à Versailles pour faire goûter au roi le pain des pauvres fabriqué avec des racines de fougères et enfin obtenir des secours.

Hôtel de France

 

 

 

1987

 

 

 

Patrice Chéreau, d’après Ce Fou de Platonov, de Tchekhov

 

Laurent Grévill

 

Valeria Bruni Tedeschi

 

Vincent Pérez…

 

Angers

 

Auberge d’Éventard

 

Un groupe de copains, perdus de vue depuis quelques années, se retrouvent. Sonia avait aimé Michel, le chef de la bande. En le retrouvant, elle est déçue.

Des vies séparées (court métrage)

 

1993

 

 

Pascal Bonnelle

 

 

Hélène Vincent

 

Claude Yersin

 

Jean Guichard

 

Angers et les bords de Loire

 

 

 

Une ville de province, quatre couples, quatre générations. Ils ne se connaissent pas. Mais pendant quelques heures, leurs chemins vont se croiser.

La Vendeuse d’empreintes

 

(court métrage diffusé sur France 3)

1993

 

 

 

Philippe Caillibot

 

 

 

Hélène Arthuis

 

Jérôme Guilmin

 

Sébastien Lazennec…

 

 

 

 

 

Chapeau bas

 

(court métrage)

 

 

1998

 

 

 

Hervé Lozac’h

 

 

 

Claude Pieplu

 

 

 

Angers et Trélazé

 

 

 

L’histoire extraordinaire d’un homme à ce point seul et ordinaire qu’un jour où un bouton manque à son polo, il devient un héros.

Le Père Noël est mort

 

(court métrage)

2000

 

 

 

Pascal Bonnelle

 

 

Natacha Diet

 

Laurent Maurel

 

Christian Thévenet

 

 

 

Un jeune couple amoureux perd un chèque, un SDF le trouve…

 

 

La Tentation de l’innocence

 

(court métrage)

 

 

1999

 

 

 

Fabienne Godet

 

 

 

Emmanuelle Devos

 

Antoine Chappey

 

Idit Cebula

 

Vincent Nemeth

 

Tourné à Angers du 20 février au 9 mars 1998

 

 

 

Raphaële André est une avocat brillante à qui tout réussit. Jusqu’à la mort énigmatique de son mari… où elle fait progressivement la découverte d’un autre homme que celui qu’elle croyait connaître.

Imposture

 

 

 

2005

 

 

 

Patrick Bouchitey

 

 

 

Ariane Ascaride

 

Patrick Bouchitey

 

Laetitia Chardonnet

 

Isabelle Renauld

 

Centre ville

 

Rue de Rennes

 

Gare Saint-Laud

 

Un écrivain raté devenu professeur d’université tombe sur le manuscrit qu’il a toujours rêvé d’écrire. Pour accéder à la reconnaissance espérée, il séquestre son auteur, l’une de ses étudiantes.

Telma demain (court métrage)

 

 

 

2005

 

 

 

Anna Da Palma

 

 

 

Chloé Scarpellini

 

Helena Noguerra

 

Luis Inacio

 

Cinéma les 400 Coups, gare routière, librairie Contact, rue Lionnaise

 

[Autres lieux en Anjou]

Telma a douze ans, elle est passionnée de littérature et rêve de devenir écrivain. Mais sa mère a d’autres ambitions pour elle. Telma parviendra-t-elle à grandir ?

Je ne suis pas là pour être aimé

 

 

 

2005

 

 

 

Stéphane Brizé

 

 

 

Patrick Chesnais

 

Anne Consigny

 

Georges Wilson

 

 

Centre ville : rues des Lices, Saint-Julien, des Arènes, lycée Chevrollier, place La Rochefoucauld…

 

[Autres lieux de tournage : Paris, région parisienne]

 

Un huissier de justice de 50 ans souffre d’une incapacité chronique au bonheur. Jusqu’au jour où il pousse la porte d’un cours de tango…

 

 

Sauf le respect que je vous dois

 

 

 

2006

 

 

 

Fabienne Godet

 

 

 

Dominique Blanc

 

Julie Depardieu

 

Marion Cotillard

 

Olivier Gourmet…

 

Tourné à Angers, Nantes et Paris en 2005

 

 

 

Le film évoque le problème de la souffrance au travail. François Durrieux a tout pour être heureux, mais un tragique événement dans son entreprise remet en cause l’équilibre de sa vie.

Éphémères

 

 

 

2006

 

 

 

Pascal Bonnelle

 

 

 

Morgane Moré

 

Thomas Drelon

 

Pascal Bonnelle

 

 

 

 

 

 

 

Angers, lieu principal du tournage (quai des Carmes…)

 

 

 

François, chauffeur de taxi, tombe amoureux de Léa et pense qu’elle est peut-être la femme de sa vie. Un metteur en scène démiurge fait jouer la même histoire d’amour à deux comédiens.

 

Les deux histoires sont liées et interfèrent, laquelle influence l’autre ? Est-on maître de son destin ?

Myster Mocky présente (série télévisée policière) : Le Jour de l’exécution

 

 

 

2008

 

 

 

Jean-Pierre Mocky, d’après Alfred Hitchcock

 

 

 

Michel Piccoli

 

Patricia Barzyk

 

Jean Abeillé

 

 

 

Tribunal de grande instance

 

[lieux principaux : Saumur, Fontevraud]

 

 

Un procureur est très satisfait d’avoir obtenu la condamnation à mort de l’assassin d’une jeune femme. Mais le soir où il fête ce succès, un jeune homme se présente et s’accuse du crime…

 

Isolée

 

(court métrage)

 

2009

 

 

 

Maxime Gillier

 

 

 

 

 

 

Théâtre Le Quai

 

Parvis de la cathédrale

 

Appartement rue Saint-Denis

 

Mise en scène, à travers l’architecture et le drame, de l’histoire mystérieuse de deux jeunes amants.

Une ombre à la fenêtre

 

 

 

2010

 

 

 

Jean-François Goujon, avec l’association Chemin Production

 

 

 

Pauline Menuet

 

Mathieu Rocher

 

Thibaud Boursier…

Rues d’Angers

 

Tertre Saint-Laurent

 

Théâtre

 

Sépulcre

 

Une orpheline de 16 ans découvre que celui qu’elle croyait être son père ne l’est pas. S’ensuit une quête qui la conduit à Stuttgart et en Israël.

Les Petits Ruisseaux

 

 

 

2010

 

 

 

Pascal Rabaté

 

 

 

Daniel Prévost

 

Philippe Nahon

 

Bulle Ogier

 

Hélène Vincent…

 

Rue Bressigny et gare Saint-Laud

 

[lieu principal du tournage : Mazé]

 

Le retraite s’écoule paisible pour Émile, comme la Loire où il pêche avec un autre retraité, Edmond, jusqu’au jour où celui-ci meurt, après lui avoir révélé qu’il avait une vie amoureuse cachée.

Demi-Sœur

 

 

 

2013

 

 

 

Josiane Balasko

 

 

 

Josiane Balasko

 

Michel Blanc

 

 

 

Promenade du Bout-du-Monde, hôtel de l’Univers (place de la Gare), gare Saint-Laud

 

[lieu principal du tournage : Étampes]

Retrouvailles d’une femme un peu simple avec son demi-frère acariâtre.

 

 

 

Le Casse des casses

 

 

 

2014

 

 

 

Florian Hessique

 

 

 

Florian Hessique

 

Camille Bessière-Mithra

 

Jean-Pierre Castaldi

 

Angers et le garage Pinault à Cuon

 

 

 

Le cambriolage d’une station service pour tirer d’affaire un chercheur au CNRS qui vient d’être licencié pour faute grave : c’est ce qu’imagine son frère,  doué pour se mettre dans des situations difficiles…