Exposition Commerces

Mise à jour : 12 février 2010

Le service Archives-Documentation-Photothèque de la Ville d’Angers ont présenté une exposition d’été sur les commerces anciens d’Angers, salle Chemellier (28 mai – 22 août 2004).

Entrée de la rue commerçante. Cliché Thierry Bonnet, Ville d'Angers.

OBJECTIFS :

La manifestation prélude au bicentenaire de la Chambre de commerce et d’industrie d’Angers, célébré les 13 et 14 septembre 2004.

Le sujet fait partie de la vie quotidienne et suscite beaucoup d’intérêt chez les Angevins.

Continuer à proposer aux Angevins la découverte de l’évolution de leur ville, engagée lors des expositions précédentes.

Poursuivre la diffusion de la connaissance du patrimoine et sa valorisation.

Enrichir le patrimoine de la ville grâce aux collectes, enquêtes, interview… réalisées à l’occasion de l’exposition, avec le concours actif du Courrier de l’Ouest et des Angevins.

Jeu de l'oie des commerces angevins : édition publicitaire publiée par la Publicité Marcel Lamy, Nancy. [vers 1932]. Arch. mun. Angers, 1 J 972. Don de Mme Viéron.

CONTENU DE L’EXPOSITION

« Au Bonheur des Angevins », pour paraphraser un célèbre titre de la littérature française, paru en 1883, présente sur ses rayons l’histoire des enseignes de détail et de gros - sédentaires - à Angers. Ce n’est pas une synthèse d’histoire économique, mais un bouquet de vie quotidienne aux senteurs variées.

L’artisanat n’en est pas écarté. Il est très difficile, même jusqu’à une date avancée du XXe siècle, de faire le départ entre production artisanale et commerce. Un grand nombre de commerçants du XIXe siècle sont des artisans commerçants. La concentration de la production et les structures de distribution étant embryonnaires, chacun vend sa propre production, le coutelier ses couteaux, le chapelier ses chapeaux, le malletier ses valises.

À l’exposition, le visiteur pourra s’imaginer « faire des courses » comme en 1900-1930. Avec le catalogue, il prolongera sa découverte - ou redécouverte - des enseignes qui ont compté dans la vie de la cité. « Au Bonheur des Angevins » est aussi « Au Bonheur du patrimoine », un patrimoine collectif qui s’est beaucoup enrichi à l’occasion de cette manifestation, grâce aux témoignages apportés par chacun.

La chronique, rédigée en alternance avec le journaliste Yvan Duvivier, traite tantôt de commerces disparus à partir des archives et des souvenirs des anciens commerçants ; tantôt des commerces actuels, anciennement fondés, en partant de témoignages oraux. Elle a déjà suscité beaucoup de réactions, de témoignages et fait émerger documents et objets inédits.

2 000 objets anciens - Plus de 80 collaborations de commerçants et de particuliers

Catalogue de l'exposition

Catalogue de l'exposition

TROIS PARTIES

À l'entrée, deux panneaux « avant et après » : une sélection de 32 devantures vers 1900-1930 est juxtaposée à son pendant actuel.

Sur ordinateur, cartographie réalisée par l’Agence d’urbanisme de la région angevine (AURA)
- Les commerces d’alimentation et services en 2003, carte réalisée pour la CCI
- Les mêmes commerces en 1901, carte réalisée pour l’exposition à partir des données saisies par les Archives municipales
- Cartographie complète des commerces de 1901 à partir des 2 673 commerces répertoriés et répartis en huit thèmes :
- Alimentation
- Equipement de la maison
- Habillement
- Chapellerie
- Chaussure et cordonnerie
- Loisirs
- Coiffure et parfumerie
- Hôtel et restaurant

De part et d’autre du couloir d’entrée :

- Une « bibliothèque de sacs publicitaires » en montre, des années 1900 à 1970
- Le buste d’Alfred Pelé par Léon Morice, 1896
- L'enseigne de la saboterie Lebreton, par l'apprenti Letessier, 1838 (prêt du musée de la Chaussure de Saint-André-de-la-Marche)
- Affiches publicitaires par Jean-Adrien Mercier
- Chromolithographies…

Panneau : Les grandes dates de l’histoire du commerce à Angers

1ère partie : « Faire l’histoire du commerce à Angers »

Sources pour faire l’histoire du commerce : registre de dépôts des marques, immatriculation des commerces, série F des Archives municipales, registres de délibérations de la CCI…
Pratiques commerciales : attirer le chaland (prix, vitrines, enseignes, publicité…)
Quelques grandes figures de commerçants
Produits angevins (liqueurs, lessives, confiseries…)

2e partie : « Au bonheur des Angevins », les commerces d’Angers

Géographie commerciale et son évolution, du XVIIIe siècle jusqu’à nos jours
Les plus anciens commerces existants

Vitrines thématiques : 
 - Alimentation
- Cafés, hôtels et restaurants
- Grands magasins
- Habillement
- Soins du corps
- Équipement de la maison
- Loisirs

3e partie : La rue commerçante

Six magasins sont reconstitués, se situant, ainsi que leur approvisionnement, dans la période 1900 - 1940 :
- Chapellerie « Aux 100 000 chapeaux » : se trouvait 10 rue Plantagenêt, de 1921 à 1925
- Café Bressigny : 10 rue Bressigny, de 1851 (au moins) à 1913
- Vêtements, modes, nouveautés « Aux Dames de France » : 25-29 rue Lenepveu, de 1906 à 1986
- Épicerie Pelé : place du Ralliement, 1886-1951
- Librairie classique Armand Gaudit : 26 rue Saint-Julien depuis 1891, devenue la « Librairie des Études », puis « Majuscule », fermée vers 1995
- « Pharmacie d’Anjou », 15 place de la Visitation à partir de 1913 (était auparavant au 7 rue d’Anjou)

Le concours actif des antiquaires et collectionneurs privés a permis de faire une reconstitution très vivante, uniquement à l’aide d’objets anciens.

L'un des rayonnages de l'épicerie. Cliché Thierry Bonnet, Ville d'Angers.

Éditions – souvenirs de l’exposition

- Publication historique de 40 pages, complément de l’exposition.
- Jeu de l’oie des commerces angevins (1840-1960) : une création spéciale pour l’exposition.

Cliché C. Pavie
Cliché C. Pavie
Cliché C. Pavie

RÉALISATION

+ Commissaire de l’exposition : Sylvain Bertoldi, conservateur en chef du service Archives-Documentation-Photothèque, assisté de Marie-Luce Fabre.

Recherches et textes : Sylvain Bertoldi
Recherches iconographiques et historiques, informatisation d’annuaires : Marie-Luce Fabre
Numérisation : Setig-Palussière ; Bruno Amiot et Claire Pettorelli, service Archives-Documentation-Photothèque ; Pascal Guiraud
Création graphique, scénographie de l’exposition, mise en page du catalogue : Valérie Besnier, service Information-communication
Reconstitution de la rue commerçante, montage : Atelier de décors, service des Bâtiments
Approvisionnement des magasins : antiquaires et collectionneurs

Impression : Setig-Palussière

Avec le concours de Dominique Cotinat, Colette Jousseau, Sandrine Monnier, Gilles Neau, Nadia Paulin au service Archives-Documentation-Photothèque ; de Laurence Léger au service Information-communication

+ Partenaires :
Agence d’urbanisme de la région angevine (AURA)
Chambre de commerce et d’Industrie d’Angers, Cristiana Pavie, archiviste
Le Courrier de l’Ouest, Yvan Duvivier, journaliste

Prêts et témoignages
Mmes et MM. Belluet, Berrué, Bertagnolio, Brisset, Bruel, Carriou, Cesbron, Charrier, Chauffournier, Chéné-Rome, Coignard, Courbet, Degouy, Dixneuf, Dronne, Faucou, Faure, Ferré, Gaillot, Gasnier, Gilabert, Girault, Guiraud, Guitton, Jeannin, Jouault, Laiyet, Lanne, Le Calvez, Le Gallou, Le Guyader, Lebreton, Legay, Leicher (librairie Candide rue Montault), Léveilley (Antiquités Au Coin du Feu, rue Toussaint), Mahé, Marais, Marionneau, Martin, Marzin, Maurice, Meslet, Jacques Michel (antiquaire à Guémené-Penfao), Mir, Moire, Moreau, Mouchet-Vienne, Oger, Paineau, Pavie, Pécha, Mme Pernès (Aux Caprices du Temps, rue Toussaint), Pineau, Pirotais, Poupard, Rebendenne, Richer, Saulnier, Seguin, Simon, Jean-Pierre Supiot (Absinthe Antiquités, avenue Pasteur), Trouvé, Urban, Viau, Viéron, Wasse, Wellinger et tous ceux qui ont aidé à la réalisation de cette exposition.

Archives départementales
Musée de la Chaussure, Saint-André-de-la-Marche
Musées d’Angers

Nos vifs remerciements à tous.

L'épicerie a repris le nom, célèbre à Angers, de l'établissement Pelé, mais évoque plutôt l'une des quelque 350 petites épiceries recensées en 1901. Cliché Thierry Bonnet, Ville d'Angers.
Un aspect de la pharmacie. Cliché Thierry Bonnet, Ville d'Angers.
Café Bressigny. Cliché Thierry Bonnet, Ville d'Angers.
Café Bressigny. Cliché Thierry Bonnet, Ville d'Angers.
Entre la chapellerie, à gauche et la vitrine de vêtements, évocation des Dames de France, rue Lenepveu. Cliché Thierry Bonnet, Ville d'Angers.
Chapellerie "Aux 100 000 Chapeaux". Cliché Thierry Bonnet, Ville d'Angers.
"Aux Dames de France". Cliché Thierry Bonnet, Ville d'Angers.