Dictionnaire des rues

Vous vous interrogez sur la dénomination de l'une des 1 515 voies d’Angers ? Quelle est la personnalité, l'événement, le bâtiment ou le lieu-dit ancien auquel elle fait référence ? Ce dictionnaire en ligne vous en donne l'histoire...

L'ensemble est en cours de refonte par Marie-Luce Fabre : un astérisque vous indique les rues dont les données ont été revues et complétées.

En savoir plus : Les premières dénominations officielles de rues

BEAUREPAIRE (rue)

Quartier :

Doutre Saint-Jacques Nazareth

Commençant :

Robert-Fèvre (quai)

Terminant :

Laiterie (place de la)

Dénomination précédente :

Bourgeoise (rue)

Noms révolutionnaires :

Union (rue de l')

Histoire du terme choisi :

Nicolas-Joseph Beaurepaire (Coulommiers 1740 - Verdun 1792).
Soldat de l'armée royale, il se rengage après avoir pris sa retraite militaire. Poussé par les volontaires angevins, on lui confie bientôt la défense de Verdun menacé par les Prussiens de Brunswick. Assiégé, il préfère mettre fin à ses jours plutôt que de capituler.

Histoire de la voie :

Délibération du 1er décembre 1830 : la rue Bourgeoise reprend son ancien nom de rue Beaurepaire, "depuis le commencement du côté du Grand Pont jusqu'au Petit Pont". Elle conserve son nom depuis la porte Chapelière jusqu'au quai.
Délibération du 28 mars 1881, adoptée le 8 avril : la rue Beaurepaire correspond à la réunion des rues Beaurepaire et de la Trinité.

Terme normalisé :

Beaurepaire (rue)