Dictionnaire des rues

Vous vous interrogez sur la dénomination de l'une des 1 515 voies d’Angers ? Quelle est la personnalité, l'événement, le bâtiment ou le lieu-dit ancien auquel elle fait référence ? Ce dictionnaire en ligne vous en donne l'histoire...

L'ensemble est en cours de refonte par Marie-Luce Fabre : un astérisque vous indique les rues dont les données ont été revues et complétées.

En savoir plus : Les premières dénominations officielles de rues

MARIANNE (boulevard de la) *

Quartier :

Justices Madeleine Saint-Léonard

Commençant :

Villesicard (rue de)

Terminant :

Pyramide (route de la)

Date dénomination :

21/02/1983

Histoire du terme choisi :

Dénomination proposée par Louis Thareaut (Parti socialiste), adjoint chargé de la voirie : "[...] je souhaitais et je voulais à la fin de mon mandat que le conseil municipal, au travers d'une dénomination de voie publique, rende hommage aux travailleurs du siècle dernier, qui luttaient pour l'avènement de la République, pour la liberté, et pour le socialisme, qui était pour eux indissociable de la République.
La Marianne, cette société républicaine, imprégnée de 1848 et de Blanqui, avait entraîné, un peu naïvement sans doute, les perreyeux et les filassiers qui, de Saint-Barthélemy, de Trélazé, de la Pyramide, se sont mis en route dans la soirée du 26 août 1855 pour prendre la mairie d'Angers et la préfecture. Ils voulaient déchaîner ainsi un mouvement général en France et renverser le gouvernement dictatorial de l'empereur Napoléon III.
Il y a eu, après une très courte escarmouche dans le faubourg Bressigny, plus de cent arrestations, 18 déportations à Cayenne, à l'île du Diable, dont 3 en forteresse : 205 années de détention pour vingt inculpés et 62 années de détention pour 16 autres !" (délibération du 21 février 1983).
Dénomination adoptée à l'unanimité.

Terme normalisé :

Marianne (boulevard de la)