Dictionnaire des rues

Vous vous interrogez sur la dénomination de l'une des 1 515 voies d’Angers ? Quelle est la personnalité, l'événement, le bâtiment ou le lieu-dit ancien auquel elle fait référence ? Ce dictionnaire en ligne vous en donne l'histoire...

L'ensemble est en cours de refonte par Marie-Luce Fabre : un astérisque vous indique les rues dont les données ont été revues et complétées.

En savoir plus : Les premières dénominations officielles de rues

LE FORT (rue Robert) *

Quartier :

Saint-Serge Ney Chalouère

Commençant :

Duboys (rue)

Terminant :

Montrieux (rue)

Date dénomination :

27/06/1890

Histoire du terme choisi :

Robert le Fort (Vers 820 - Brissarthe 866), ancêtre de la dynastie capétienne.
Sa vie reste mal connue, et ses origines ont fait l'objet de nombreuses controverses. En 852, Charles le Chauve lui confie la défense de l'Anjou contre les Bretons d'Erispoë, puis les fonctions de missus dominicus pour le Maine, l'Anjou et la Touraine. Il est investi en 861 de tout le territoire entre Seine et Loire, où il doit faire face aux assauts conjugués des Normands et des Bretons. En 866, il reçoit un commandement en Neustrie, le comté d'Anjou, les abbayes de Marmoutiers et de Saint-Martin-de-Tours, et le comté de Tours. Il est tué durant l'été lors de l'incursion d'une troupe normande qui, remontant la Sarthe, avait pillé Le Mans.
Son nom est "le nom angevin entre tous, angevin depuis plus de dix siècles, d'un homme tué pour la patrie, à quatre lieues d'Angers. [...] Ce sont des républicains, qui, à Angers, se sont souvenus de Robert le Fort. Notre grand sculpteur David modela sa fière statuette et voulait lui consacrer un important monument" (délibération du 27 juin 1890).

Terme normalisé :

Robert-le-Fort (rue)