Dictionnaire des rues

Vous vous interrogez sur la dénomination de l'une des 1 515 voies d’Angers ? Quelle est la personnalité, l'événement, le bâtiment ou le lieu-dit ancien auquel elle fait référence ? Ce dictionnaire en ligne vous en donne l'histoire...

L'ensemble est en cours de refonte par Marie-Luce Fabre : un astérisque vous indique les rues dont les données ont été revues et complétées.

En savoir plus : Les premières dénominations officielles de rues

LARÉVELLIÈRE (rue) *

Quartier :

Grand-Pigeon Deux-Croix Banchais

Commençant :

Montaigne (avenue)

Terminant :

Guillaume-Lekeu (rue)

Dénomination précédente :

Haute-Pierre-Lise (rue)

Noms révolutionnaires :

Dos-d'âne (rue du)

Date dénomination :

08/04/1881

Histoire du terme choisi :

Louis-Marie La Révellière-Lépeaux (Montaigu, Vendée 1753 - Paris 1824).
Juriste de formation, il se passionne pour la botanique et devient directeur de la Société des botanophiles d'Angers à partir de 1787, et se fait connaître par un cours de botanique générale. Il est député du Tiers aux États généraux, puis pendant la Législative anime à Angers le club patriotique et mène des missions révolutionnaires dans les Mauges. Il prend part à la rédaction de la constitution de l'an III et est élu le premier des cinq directeurs chargés du pouvoir exécutif. Écarté en 1799, il abandonne toute vie publique et se retire en Sologne.
"C'était un patriote intègre" selon la délibération du 8 mars 1881.

Histoire de la voie :

Dénomination proposée le 28 mars 1881, adoptée le 8 avril, avec orthographe erronée (La Réveillère au lieu de La Révellière).

Terme normalisé :

La Révellière (rue)