Dictionnaire des rues

Vous vous interrogez sur la dénomination de l'une des 1 515 voies d’Angers ? Quelle est la personnalité, l'événement, le bâtiment ou le lieu-dit ancien auquel elle fait référence ? Ce dictionnaire en ligne vous en donne l'histoire...

L'ensemble est en cours de refonte par Marie-Luce Fabre : un astérisque vous indique les rues dont les données ont été revues et complétées.

En savoir plus : Les premières dénominations officielles de rues

BARDOUL (rue) *

Quartier :

Saint-Serge Ney Chalouère

Commençant :

Boreau (rue)

Terminant :

Major-Allard (rue du)

Dénomination précédente :

Bouillou (rue de)

Noms révolutionnaires :

Jussieu (rue de)

Date dénomination :

05/03/1904

Histoire du terme choisi :

Michel Bardoul de La Bigotière (Angers 1752 - Id. 1808), architecte angevin.
"Les nécessités budgétaires ont amené la Ville à démolir un des plus intéressants édifices de la cité, je veux dire l'hôtel Besnardière. Nous vous proposons de conserver tout au moins la mémoire du grand artiste qui l'avait conçu et qui, d'ailleurs, avait doté la Ville d'autres constructions remarquables." (délibération du 5 mars 1904)
Au nombre de ses réalisations figurent les hôtels de Lantivy (actuel hôtel Chemellier, rue David-d'Angers), de Livois (rue Émile-Bordier), de Maquillé (rue du Cornet), ainsi que les châteaux de Châteaubriant à Sainte-Gemmes-sur-Loire et Pignerolle à Saint-Barthélemy-d'Anjou.

Terme normalisé :

Bardoul (rue)