Dictionnaire des rues

Vous vous interrogez sur la dénomination de l'une des 1 515 voies d’Angers ? Quelle est la personnalité, l'événement, le bâtiment ou le lieu-dit ancien auquel elle fait référence ? Ce dictionnaire en ligne vous en donne l'histoire...

L'ensemble est en cours de refonte par Marie-Luce Fabre : un astérisque vous indique les rues dont les données ont été revues et complétées.

En savoir plus : Les premières dénominations officielles de rues

HOMMEAU (rue de l') *

Quartier :

Doutre Saint-Jacques Nazareth

Commençant :

Paix (place de la)

Terminant :

Harpe (rue de la)

Noms révolutionnaires :

Sagesse-Humaine (rue)

Histoire du terme choisi :

Dénomination qui remonte au Moyen Âge. Elle faisait référence, par déformation, à un ormeau planté au carrefour des rues Vauvert et du Tertre (actuelle rue Malsou).

Histoire de la voie :

Rue bordée de logis présentant de nombreux éléments d'architecture des XVe et XVIe siècles, souvent dénaturés au XXe siècle.
Le plus remarquable est sans doute l'hôtel Du Guesclin (n° 1), édifié entre 1548 et 1554 pour Mathurin Marcouault, prêtre, maître principal régent en l'université d'Angers. Au début du XVIIIe siècle, l'édifice échoit par héritage à René-Olivier Du Guesclin, membre de la famille du connétable, d'où son nom actuel.

Terme normalisé :

Hommeau (rue de l')