Dictionnaire des rues

Vous vous interrogez sur la dénomination de l'une des 1 515 voies d’Angers ? Quelle est la personnalité, l'événement, le bâtiment ou le lieu-dit ancien auquel elle fait référence ? Ce dictionnaire en ligne vous en donne l'histoire...

L'ensemble est en cours de refonte par Marie-Luce Fabre : un astérisque vous indique les rues dont les données ont été revues et complétées.

En savoir plus : Les premières dénominations officielles de rues

GRÉVILLE (rue Henry) *

Quartier :

Centre Ville

Commençant :

Franklin (rue)

Terminant :

Joachim-du-Bellay (rue)

Dénomination précédente :

Fargeton (rue)

Date dénomination :

05/03/1904

Histoire du terme choisi :

Henry Gréville, pseudonyme d'Alice Marie Céleste Fleury, épouse Durand (Paris 1842 - Boulogne-Billancourt 1902), femme de lettres française.
Elle accompagne son père lorsqu'il devient lecteur de littérature française à Saint-Petersbourg et signe de nombreux romans dont plusieurs se passent en Russie : La Princesse Oghérof, Dosia, Les Koumiassine. À partir de 1889, elle réside chaque été dans une demeure campagnarde aux limites d'Angers. Plusieurs de ses livres (Aurette, Le Mari d'Aurette, Le Fil d'or, Jolie propriété à vendre) sont remplis de descriptions de l'Anjou et de scènes angevines.

Dénomination adoptée sur proposition de Louis de Romain, dans un article d'Angers-Artiste rendant hommage à "cette femme d'intelligence et de coeur, devenue notre compatriote", auteur d'ouvrages "aussi remarquables par la noblesse et la délicatesse des sentiments qu'ils évoquent que par le charme d'un style impeccable et d'une forme achevée".

Terme normalisé :

Henry-Gréville (rue)