Dictionnaire des rues

Vous vous interrogez sur la dénomination de l'une des 1 515 voies d’Angers ? Quelle est la personnalité, l'événement, le bâtiment ou le lieu-dit ancien auquel elle fait référence ? Ce dictionnaire en ligne vous en donne l'histoire...

L'ensemble est en cours de refonte par Marie-Luce Fabre : un astérisque vous indique les rues dont les données ont été revues et complétées.

En savoir plus : Les premières dénominations officielles de rues

DAILLIÈRE (rue) *

Quartier :

Justices Madeleine Saint-Léonard

Commençant :

Michelet (rue)

Terminant :

Volney (rue)

Dénomination précédente :

Volney (petite rue)

Date de classement :

08/06/1889

Date dénomination :

08/06/1889

Histoire du terme choisi :

Julien Daillière (Briançon, près de Bauné 1812 - Angers 1887), poète angevin.
Professeur au collège de Saumur, puis au lycée d'Angers, il remporte plusieurs succès comme auteur de poèmes lyriques ou descriptifs, de drames et tragédies en vers (André Chénier, La Mission de Jeanne d'Arc). Il est bibliothécaire à la Sorbonne de 1860 à 1870, avant de se retirer à Angers, où il lègue à l'académie une somme destinée à récompenser la vertu et la poésie à la suite d'un concours organisé tous les quatre ans.

Histoire de la voie :

Voie classée et dénommée par la délibération du 8 juin 1889, qui précise : "Cette rue a été créée par des particuliers depuis de longues années, elle n'a jamais été fermée à la circulation publique ; son utilité n'est pas contestable".

Terme normalisé :

Daillière (rue)