Dictionnaire des rues

Vous vous interrogez sur la dénomination de l'une des 1 515 voies d’Angers ? Quelle est la personnalité, l'événement, le bâtiment ou le lieu-dit ancien auquel elle fait référence ? Ce dictionnaire en ligne vous en donne l'histoire...

L'ensemble est en cours de refonte par Marie-Luce Fabre : un astérisque vous indique les rues dont les données ont été revues et complétées.

En savoir plus : Les premières dénominations officielles de rues

CORILLION (rue du Chanoine)

Quartier :

Justices Madeleine Saint-Léonard

Commençant :

Maître-École (rue de la)

Terminant :

Sans débouché

Date dénomination :

17/12/2018

Histoire du terme choisi :

Robert Corillion, né en 1908 à Hanvec (Finistère), décédé en 1997 aux-Ponts-de-Cé (Maine-et-Loire), a consacré sa vie aux sciences et plus particulièrement à la botanique. Maître de recherche au CNRS, directeur du laboratoire de biologie végétale et de phytogéographie (1953-1983) et professeur à l'Université catholique de l'Ouest (1956-1970), conservateur du musée d'histoire naturelle de la ville d'Angers (1977-1988), ses publications scientifiques comptent près de 320 titres, de 1936 à 1997. Il est notamment l'auteur d'un ouvrage de plus de mille pages sur la flore et la végétation de la Vallée de la Loire, depuis l'Orléanais jusqu'à l'estuaire. On lui doit, lui et ses collaborateurs, les cartes de la végétation de tout le quart nord-ouest de la France.

Histoire de la voie :

Rue dénommée dans le cadre de la réalisation d'un programme immobilier.

Terme normalisé :

Chanoine-Corillion (rue du)