Dictionnaire des rues

Vous vous interrogez sur la dénomination de l'une des 1 515 voies d’Angers ? Quelle est la personnalité, l'événement, le bâtiment ou le lieu-dit ancien auquel elle fait référence ? Ce dictionnaire en ligne vous en donne l'histoire...

L'ensemble est en cours de refonte par Marie-Luce Fabre : un astérisque vous indique les rues dont les données ont été revues et complétées.

En savoir plus : Les premières dénominations officielles de rues

BRISSET (passage Jean-Pierre) *

Quartier :

Hauts de Saint-Aubin

Commençant :

Reculée (promenade de)

Terminant :

Haute-de-Reculée (rue)

Date dénomination :

27/06/2016

Histoire du terme choisi :

Jean-Pierre Brisset (La Sauvagère 1837 - La Ferté-Macé 1919), écrivain français.
Soldat, professeur de langues (apprises au cours de ses campagnes), inventeur, employé de chemin de fer, il travaille à Angers à plusieurs reprises (gares Saint-Serge et Saint-Laud). Il réside rue de Frémur en 1911-1913.
Féru de grammaire et de linguistique, il formule en 1883 une théorie qui fonde l'ensemble de son œuvre : "L'homme est né dans l'eau, son ancêtre est la grenouille et l'analyse des langues humaines apporte la preuve de cette théorie". De ce postulat naissent Le mystère de Dieu est accompli (1890), et Les Origines humaines (1912). La découverte de ces textes par Jules Romains conduit ce dernier à organiser un canular consistant à élire J.-P. Brisset "prince des penseurs" le 11 décembre 1912, avant de le "sacrer" à Paris le 13 avril 1913.
Son œuvre farfelue et sa personnalité originale ont séduit les surréalistes et les admirateurs d'Alfred Jarry : il figure en bonne place dans l'Anthologie de l'humour noir d'André Breton et compte au nombre des saints du calendrier pataphysique.

Terme normalisé :

Jean-Pierre-Brisset (passage)