Dictionnaire des rues

Vous vous interrogez sur la dénomination de l'une des 1 515 voies d’Angers ? Quelle est la personnalité, l'événement, le bâtiment ou le lieu-dit ancien auquel elle fait référence ? Ce dictionnaire en ligne vous en donne l'histoire...

L'ensemble est en cours de refonte par Marie-Luce Fabre : un astérisque vous indique les rues dont les données ont été revues et complétées.

En savoir plus : Les premières dénominations officielles de rues

CASARÈS (rue Maria) *

Quartier :

Hauts de Saint-Aubin

Commençant :

Jean-Sauvage (boulevard)

Terminant :

Jean-Claude-Brialy (rue)

Date dénomination :

27/06/2016

Histoire du terme choisi :

Maria Casarès (La Corogne, Espagne 1922 - Alloue 1996), actrice de cinéma et de théâtre.
Réfugiée en France en 1936, elle obtient le diplôme du Conservatoire en 1942 et s'impose rapidement comme une exceptionnelle tragédienne. Pensionnaire de la Comédie-Française (1952-1954), membre du TNP de Jean Vilar, ses interprétations ont marqué l'histoire du Festival d'Avignon. Elle travaille avec les grands metteurs en scène du théâtre contemporain, dirigée par Béjart, Blin, Chéreau (Les Paravents, de Jean Genêt ; Peer Gynt, d'Ibsen), ou Sobel (Hécube, d'Euripide ; Le Roi Lear). Au cinéma, elle se distingue dans les années quarante par ses rôles dans les films de Carné (Les Enfants du paradis), Bresson (Les Dames du Bois de Boulogne) et Cocteau (Orphée, Le Testament d'Orphée). Elle participe au Festival d'Angers en 1952 et 1953.

Histoire de la voie :

Voie créée dans le cadre de l'urbanisation de la ZAC des Capucins (îlot Boquel). Les dénominations des voies de ce secteur font toutes référence au monde du spectacle (théâtre, cinéma, chanson), parfois en lien avec le Festival d'Anjou.

Terme normalisé :

Maria-Casarès (rue)