Dictionnaire des rues

Vous vous interrogez sur la dénomination de l'une des 1 515 voies d’Angers ? Quelle est la personnalité, l'événement, le bâtiment ou le lieu-dit ancien auquel elle fait référence ? Ce dictionnaire en ligne vous en donne l'histoire...

L'ensemble est en cours de refonte par Marie-Luce Fabre : un astérisque vous indique les rues dont les données ont été revues et complétées.

En savoir plus : Les premières dénominations officielles de rues

CARTIER (square Jean-Albert) *

Quartier :

Hauts de Saint-Aubin

Commençant :

Hérisson (chemin du)

Terminant :

Chalets (rue des)

Date dénomination :

27/06/2016

Histoire du terme choisi :

Jean-Albert-Cartier (Marseille 1930 - Rome 2015), critique d'art, directeur d'institutions culturelles.
Critique d'art au journal Combat, il fonde en 1968 le Ballet théâtre contemporain qui s'installe à Angers en 1972 pour former, avec le Théâtre musical d'Angers, le Centre national lyrique et chorégraphique d'Angers. Il devient également le directeur du théâtre municipal et du Festival d'Anjou, ce qui lui permet de mener une politique culturelle cohérente. Artisan du renouveau de la culture angevine dans les années soixante-dix, il fait travailler ensemble chorégraphes, compositeurs et artistes contemporains, favorisant la création de spectacles qui ont marqué leur époque (Idoménée ; ballet Hopop). 
Par la suite, il prend la direction de plusieurs établissements culturels voués à la danse et à la musique : Ballet théâtre de Nancy (1978-1987), Théâtre musical de Paris (1980-1988), Opéra de Paris (1989-1991), opéra de Nice (1994-1997). Désigné "personnalité musicale de l'année" en 1987, il publie en 2014 un volume de mémoires, Le Manteau d'Arlequin.

Histoire de la voie :

Voie créée dans le cadre de l'urbanisation de la ZAC des Capucins (îlot Boquel). Les dénominations des voies de ce secteur font toutes référence au monde du spectacle (théâtre, cinéma, chanson), parfois en lien avec le Festival d'Anjou.

Terme normalisé :

Jean-Albert-Cartier (square)