Dictionnaire des rues

Vous vous interrogez sur la dénomination de l'une des 1 515 voies d’Angers ? Quelle est la personnalité, l'événement, le bâtiment ou le lieu-dit ancien auquel elle fait référence ? Ce dictionnaire en ligne vous en donne l'histoire...

L'ensemble est en cours de refonte par Marie-Luce Fabre : un astérisque vous indique les rues dont les données ont été revues et complétées.

En savoir plus : Les premières dénominations officielles de rues

GRACQ (rue Julien) *

Quartier :

Hauts de Saint-Aubin

Commençant :

Yvonne-Poirel (boulevard)

Terminant :

Votier (rue)

Date dénomination :

24/09/2012

Histoire du terme choisi :

Julien Gracq, pseudonyme de Louis Poirier (Saint-Florent-le-Vieil 1910 - Angers 2007), écrivain français.
Professeur d'histoire et de géographie, il exprime sa conception exigeante de la littérature dans des essais où il dénonce "ces valeurs pilotes dont les hauts et les bas enfièvrent le marché" (La Littérature à l'estomac, 1950).
Fortement influencé par le romantisme et le surréalisme, il emprunte aux légendes du Moyen Âge et aux contes des romantiques allemands aussi bien dans son théâtre (Le Roi pêcheur, 1948) que dans ses poèmes en prose et dans ses récits (Au château d'Argol, 1938). Ses longues descriptions constituent une projection du paysage intérieur des personnages, qui attendent l'irruption de l'insolite ou du danger dans leur vie (Un beau ténébreux, 1945 ; Un balcon en forêt, 1958).
Le prix Goncourt, qu'il refuse, lui est attribué en 1951 pour Le Rivage des Syrtes et contribue à le faire connaître auprès du public. Son oeuvre, en marge des courants littéraires de son époque, lui vaut une remarquable fortune critique et une consécration marquée par l'entrée, de son vivant, dans la Bibliothèque de la Pléiade.
Selon son souhait, sa propriété de Saint-Florent-le-Vieil deviendra une résidence pour jeunes écrivains.

Histoire de la voie :

Voie nouvelle créée dans le cadre de l'aménagement de la ZAC Gare +

Terme normalisé :

Julien-Gracq (rue)