Dictionnaire des rues

Vous vous interrogez sur la dénomination de l'une des 1 515 voies d’Angers ? Quelle est la personnalité, l'événement, le bâtiment ou le lieu-dit ancien auquel elle fait référence ? Ce dictionnaire en ligne vous en donne l'histoire...

L'ensemble est en cours de refonte par Marie-Luce Fabre : un astérisque vous indique les rues dont les données ont été revues et complétées.

En savoir plus : Les premières dénominations officielles de rues

AUBRAC (boulevard Lucie)

Quartier :

Hauts de Saint-Aubin

Commençant :

Jacqueline-Auriol (boulevard)

Terminant :

Jean-Jeanneteau (boulevard)

Date dénomination :

30/05/2011

Histoire du terme choisi :

Lucie Aubrac, née Bernard (Paris 1912 - Issy-les-Moulineaux 2007), résistante.
Agrégée d'histoire, militante aux Jeunesses communistes, elle épouse en 1939 Raymond Samuel (qui deviendra Raymond Aubrac dans la clandestinité) dont elle organise une première fois l'évasion d'une prison de Sarrebourg en 1940. À la suite de sa rencontre avec Emmanuel d'Astier de La Vigerie, elle s'engage activement dans la Résistance au sein du mouvement Libération Sud.
Le 21 juin 1943, Raymond Aubrac est arrêté par Klaus Barbie avec Jean Moulin, chef du Conseil national de la Résistance (CNR) et une dizaine de résistants à Caluire, près de Lyon. Lucie Aubrac parvient à le libérer, ainsi que treize autres résistants, grâce à un audacieux coup de main. Recherchée par la Gestapo, elle gagne Londres le 8 février 1944.
Grand officier de la Légion d'honneur, elle est l'auteur de Ils partiront dans l'ivresse (1984), et de Cette exigeante liberté (1997).

Histoire de la voie :

Voie créée dans le cadre de l'urbanisation du quartier des Hauts de Saint-Aubin.

Terme normalisé :

Lucie-Aubrac (boulevard)