Dictionnaire des rues

Vous vous interrogez sur la dénomination de l'une des 1 515 voies d’Angers ? Quelle est la personnalité, l'événement, le bâtiment ou le lieu-dit ancien auquel elle fait référence ? Ce dictionnaire en ligne vous en donne l'histoire...

L'ensemble est en cours de refonte par Marie-Luce Fabre : un astérisque vous indique les rues dont les données ont été revues et complétées.

En savoir plus : Les premières dénominations officielles de rues

BAUER (rue Jean) *

Quartier :

Hauts de Saint-Aubin

Commençant :

Chêne-Belot (rue du)

Terminant :

Voie non dénommée

Date dénomination :

30/05/2011

Histoire du terme choisi :

Jean Bauer (Laval 1914 - Angers 2005), luthier.
Après ses études de lutherie à Mattaincourt (près de Mirecourt), il s'installe à Angers en 1941, et participe rapidement à la vie culturelle locale. Le 12 janvier 1968, il est élu président de l'Association pour la maison de la culture (AMCA). Également président de la Société des concerts populaires depuis 1962, il inaugure en 1975 une programmation de concerts de musique de chambre, actuels Mardis musicaux. Il oeuvre par ailleurs pour la création d'un orchestre permanent, le futur ONPL (Orchestre national des Pays de la Loire), qui voit le jour en 1971.
Considéré comme le chef de file de la lutherie française et l'un des plus grands luthiers du XXe siècle, il est à l'origine, avec d'illustres confrères, de la fondation de l'École nationale de lutherie de Mirecourt. Quelque six cents artistes dans le monde détiennent un instrument sorti de son atelier.

Histoire de la voie :

Voie créée dans le cadre de l'urbanisation du quartier des Hauts de Saint-Aubin, inaugurée le 21 mai 2016.
Une plaque commémorative au nom de Jean Bauer est dévoilée le même jour 34, rue Rabelais.

Terme normalisé :

Jean-Bauer (rue)