Dictionnaire des rues

Vous vous interrogez sur la dénomination de l'une des 1 515 voies d’Angers ? Quelle est la personnalité, l'événement, le bâtiment ou le lieu-dit ancien auquel elle fait référence ? Ce dictionnaire en ligne vous en donne l'histoire...

L'ensemble est en cours de refonte par Marie-Luce Fabre : un astérisque vous indique les rues dont les données ont été revues et complétées.

En savoir plus : Les premières dénominations officielles de rues

JUSSERAND (rue Roger) *

Quartier :

Hauts de Saint-Aubin

Commençant :

Bretonnières (rue des)

Terminant :

Voie non dénommée

Date dénomination :

30/05/2011

Histoire du terme choisi :

Roger Jusserand (1891 - 1964), architecte.
Il fait son apprentissage chez le maître verrier Clamens et suit les cours de l'école des beaux-arts d'Angers, avant de se perfectionner à Paris. L'Académie des inscriptions et belles-lettres le désigne pour faire partie de missions archéologiques en Syrie, au Liban et en Palestine afin de restaurer les châteaux et églises des croisés.
De retour à Angers, il s'associe avec l'architecte F. Ruault et se porte candidat, sans succès, au poste d'architecte de la Ville (1924). En collaboration avec le mosaïste Isidore Odorico, il rénove l'Hôtel d'Anjou, boulevard de Saumur (actuel boulevard du Maréchal-Foch), où il réalise une salle des fêtes ornée de mosaïques (1926). C'est encore avec Odorico qu'il conçoit son chef-d'oeuvre, la Maison bleue (1927-1928), aujourd'hui classée Monument historique, ainsi que d'autres maisons et immeubles d'habitation. On lui doit également la transformation des parties hautes de l'Hôtel Continental, rue Louis-de-Romain (1936) et l'extension de l'école de médecine boulevard Daviers (1937-1938).

Histoire de la voie :

Voie créée dans le cadre de l'urbanisation du quartier des Hauts de Saint-Aubin.

Terme normalisé :

Roger-Jusserand (rue)