Dictionnaire des rues

Vous vous interrogez sur la dénomination de l'une des 1 515 voies d’Angers ? Quelle est la personnalité, l'événement, le bâtiment ou le lieu-dit ancien auquel elle fait référence ? Ce dictionnaire en ligne vous en donne l'histoire...

L'ensemble est en cours de refonte par Marie-Luce Fabre : un astérisque vous indique les rues dont les données ont été revues et complétées.

En savoir plus : Les premières dénominations officielles de rues

ZEHRFUSS (rue Bernard) *

Quartier :

Hauts de Saint-Aubin

Commençant :

Chêne-Belot (rue du)

Terminant :

Voie non dénommée

Date dénomination :

30/05/2011

Histoire du terme choisi :

Bernard Zehrfuss (Angers 1911 - Paris 1996), architecte.
Il naît à Angers de parents réfugiés d'Alsace après la guerre de 1870. Diplômé en 1939, il obtient la même année le Grand Prix de Rome. À la fin de la seconde guerre mondiale, il est nommé architecte en chef du gouvernement tunisien, puis architecte conseil de l'Algérie en 1948. Il conçoit bâtiments industriels (usine Renault de Flins, 1951), logements (grand ensemble du Haut-du-Lièvre à Nancy, 1959-1963) et ambassades (ambassade du Danemark à Paris, 1968). Ses réalisations les plus marquantes, unanimement saluées, demeurent le palais du CNIT à la Défense (1954-1958), plusieurs bâtiments de l'Unesco (1952-1958), le musée de la Civilisation gallo-romaine à Lyon (1976).
Architecte en chef puis inspecteur général des bâtiments civils et palais nationaux (jusqu'en 1968), il est élu à l’Académie des beaux-arts en 1983 et succède à Marcel Landowski en tant que secrétaire perpétuel de l'Académie des beaux-arts en 1994.

Histoire de la voie :

Voie créée dans le cadre de l'urbanisation du quartier des Hauts de Saint-Aubin.

Terme normalisé :

Bernard-Zehrfuss (rue)