Dictionnaire des rues

Vous vous interrogez sur la dénomination de l'une des 1 515 voies d’Angers ? Quelle est la personnalité, l'événement, le bâtiment ou le lieu-dit ancien auquel elle fait référence ? Ce dictionnaire en ligne vous en donne l'histoire...

L'ensemble est en cours de refonte par Marie-Luce Fabre : un astérisque vous indique les rues dont les données ont été revues et complétées.

En savoir plus : Les premières dénominations officielles de rues

MORNET (rue André) *

Quartier :

Hauts de Saint-Aubin

Commençant :

Hauts-de-Saint-Aubin (avenue des)

Terminant :

Fauconnerie (rue de la)

Date dénomination :

30/05/2011

Histoire du terme choisi :

André Mornet (Blois 1898 - 1991), architecte angevin.
Après des études à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts, il est appelé à Angers par un cousin de sa femme, le verrier Merklen. Leur collaboration débute par une participation à l’exposition des Arts décoratifs de 1925, où ils présentent une chapelle, appréciée par le directeur d’une mine de phosphate algérienne qui en commande la réalisation pour le village minier du Kouif.
De 1929 à 1973, André Mornet occupe la fonction d’architecte de la Ville et développe en même temps un important cabinet d’études. Il marque ainsi Angers de son empreinte : Welcome, immeubles de rapport, salle des fêtes de la Mutualité, agrandissement de l’école Victor-Hugo, crèche Marie-Placé, église Sainte-Bernadette, reconstruction du couvent de l’Esvière, groupe scolaire de la Blancheraie, rénovation des quartiers Saint-Michel et Saint-Nicolas, piscine de la Baumette, gymnase du lycée David-d’Angers, nouveaux abattoirs…

Histoire de la voie :

Voie créée dans le cadre de l'urbanisation du quartier des Hauts de Saint-Aubin.

Terme normalisé :

André-Mornet (rue)