Dictionnaire des rues

Vous vous interrogez sur la dénomination de l'une des 1 515 voies d’Angers ? Quelle est la personnalité, l'événement, le bâtiment ou le lieu-dit ancien auquel elle fait référence ? Ce dictionnaire en ligne vous en donne l'histoire...

L'ensemble est en cours de refonte par Marie-Luce Fabre : un astérisque vous indique les rues dont les données ont été revues et complétées.

En savoir plus : Les premières dénominations officielles de rues

CANONNE (rue des docteurs Michel et Jeanne) *

Quartier :

Centre Ville

Commençant :

Iéna (rue d')

Terminant :

Pierre-Sémard (place)

Dénomination précédente :

Docteur-Michel-Canonne (rue du)

Date dénomination :

24/04/1978

Histoire du terme choisi :

Docteurs Michel et Jeanne Canonne, médecins angevins.
Michel François Germain Cannone (Angers 1908 - id. 1945).
Phtisiologue à Angers, il est démobilisé après l'armistice de 1940. Dans le cadre de ses activités professionnelles (médecin de la SNCF), il participe à des opérations de résistance à l'occupant, en contrecarrant la logistique de déportation par rail.
Arrêté en juin 1944, il est torturé avant d'être déporté vers le camp de Buchenwald en Allemagne. Libéré par les armées alliées en avril 1945, il meurt à son retour à Angers. Il est fait chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume et reçoit la Croix de guerre et la médaille de la Résistance.
Sa femme, Jeanne-Marie-Jacqueline Canonne, née Héon, s'est engagée comme son mari dans des opérations de résistance pendant l'Occupation.

Histoire de la voie :

Cette ancienne section de la rue Marceau est d'abord dénommée rue du Docteur-Michel-Canonne par délibération du 23 mars 1953, qui décide d'attribuer à plusieurs voies "les noms d'Angevins dont l'action héroïque au cours de la guerre 1939-1945 et dans la Résistance a été poussée jusqu'au sacrifice suprême".
L'année suivante, Mme Canonne, le docteur Rognon et les soeurs de la clinique Saint-Louis suggèrent, sans succès, que ce nom soit interverti avec celui de la rue René-Brémond, qui longe la clinique Saint-Louis (délibération du 5 juillet 1954).

Terme normalisé :

Docteurs-Michel-et-Jeanne-Canonne (rue des)