Dictionnaire des rues

Vous vous interrogez sur la dénomination de l'une des 1 515 voies d’Angers ? Quelle est la personnalité, l'événement, le bâtiment ou le lieu-dit ancien auquel elle fait référence ? Ce dictionnaire en ligne vous en donne l'histoire...

L'ensemble est en cours de refonte par Marie-Luce Fabre : un astérisque vous indique les rues dont les données ont été revues et complétées.

En savoir plus : Les premières dénominations officielles de rues

BRIANT (avenue Marius) *

Quartier :

Belle-Beille

Commençant :

Saint-Jacques (rue)

Terminant :

Notre-Dame-du-Lac (avenue)

Date dénomination :

23/03/1953

Histoire du terme choisi :

Marius Étienne Antoine Briant (Sceaux-d'Anjou 1922 - Berlin 1944), résistant, déporté.
Il termine ses études à l'école normale d'instituteurs d'Angers au moment de la déclaration de guerre. Trop jeune pour être mobilisé, il remplace un instituteur à l'école Victor-Hugo. Il entre dans le réseau Honneur et Patrie dès 1940. Ses missions sont nombreuses et variées : tracts, faux papiers, soutien aux réfractaires du STO, attaques de mairies. Arrêté à Champigné le 17 juillet 1943, il est incarcéré au Pré-Pigeon jusqu'au 19 décembre. Condamné à mort et déporté à Karlsruhe, il est exécuté par décapitation à Berlin le 29 mars 1944.

Histoire de la voie :

La délibération de dénomination indique une orthographe erronée : le patronyme s'écrit Briant avec un T final, et non Briand.

Terme normalisé :

Marius-Briant (avenue)