Dictionnaire des rues

Vous vous interrogez sur la dénomination de l'une des 1 515 voies d’Angers ? Quelle est la personnalité, l'événement, le bâtiment ou le lieu-dit ancien auquel elle fait référence ? Ce dictionnaire en ligne vous en donne l'histoire...

L'ensemble est en cours de refonte par Marie-Luce Fabre : un astérisque vous indique les rues dont les données ont été revues et complétées.

En savoir plus : Les premières dénominations officielles de rues

BASTARD (square Maximilien)

Quartier :

Belle-Beille

Commençant :

Alfred-Seguin (rue)

Terminant :

Sans débouché

Date dénomination :

25/01/1988

Histoire du terme choisi :

Maximilien Bastard (Châteaubriand, 1920 - 1941)
Le 20 octobre 1941, à 8h00 du matin à Nantes, trois jeunes communistes exécutent le Feldkommandant Hotz. Hitler fait connaître sa décision : exécution immédiate de 50 otages, puis de 50 autres, dans les quarante-huit heures, si les auteurs de l'attentat ne sont pas arrêtés. A la prison La Fayette à Nantes, 13 prisonniers sont choisis. A la prison des Rochettes toujours à Nantes, trois jeunes otages montent dans le camion de la Wehrmacht en chantant la Marseillaise. Ils seront exécutés à 17 heures, au champ de tir du Bèle. Cinq autres nantais, enfermés au fort de Romainville sont exécutés le même jour au Mont Valérien. A Châteaubriant, 27 otages sont spécialement choisis… Parmi eux, Maximilien Bastard, 21 ans...

Terme normalisé :

Maximilien-Bastard (square)