Dictionnaire des rues

Vous vous interrogez sur la dénomination de l'une des 1 515 voies d’Angers ? Quelle est la personnalité, l'événement, le bâtiment ou le lieu-dit ancien auquel elle fait référence ? Ce dictionnaire en ligne vous en donne l'histoire...

L'ensemble est en cours de refonte par Marie-Luce Fabre : un astérisque vous indique les rues dont les données ont été revues et complétées.

En savoir plus : Les premières dénominations officielles de rues

TONNELIERS (rue des) *

Quartier :

Doutre Saint-Jacques Nazareth

Commençant :

Laiterie (place de la)

Terminant :

Grégoire-Bordillon (place)

Dénomination précédente :

Charbonniers (rue des)

Date dénomination :

24/04/1978

Histoire du terme choisi :

La rue des Tonneliers est dénommée au Moyen Âge et au XVIe siècle rue des Prêtres (vicus presbyterorum) : prêtres et curés de la Trinité, chapelains du Ronceray et de l'hôtel-Dieu y ont leur logis. Elle conduit primitivement de la place de la Laiterie à la rue Petite-Fontaine (aujourd'hui disparue). La boucherie de la Doutre s'y installe en 1790.
Rue insalubre dans un quartier insalubre, elle figure parmi les plus touchées par l'épidémie de choléra de 1849. D'une largeur de 2 mètres à son entrée sur la place de la Laiterie, elle est à la fin du XIXe siècle empuantie par un dépôt de peaux de lapins. 

La rue des Charbonniers, qui lui est perpendiculaire, menait de la rue des Tonneliers à la rue Pinte. Elle est supprimée en grande partie par la restructuration du quartier Saint-Nicolas. La délibération du 24 avril 1978 attribue à la section restante le nom de rue des Tonneliers.

Ces deux dénominations, instaurées par l'usage, témoignent de la forte présence pendant des décennies d'une population - souvent misérable - d'artisans modestes et de petits métiers.

Terme normalisé :

Tonneliers (rue des)