Dictionnaire des rues

Vous vous interrogez sur la dénomination de l'une des 1 515 voies d’Angers ? Quelle est la personnalité, l'événement, le bâtiment ou le lieu-dit ancien auquel elle fait référence ? Ce dictionnaire en ligne vous en donne l'histoire...

L'ensemble est en cours de refonte par Marie-Luce Fabre : un astérisque vous indique les rues dont les données ont été revues et complétées.

En savoir plus : Les premières dénominations officielles de rues

RICHARD (rue Max) *

Quartier :

Centre Ville

Commençant :

Visitation (place de la)

Terminant :

Pierre-Sémard (place)

Date dénomination :

10/02/1905

Histoire du terme choisi :

Max Richard (Paris 1818 - Angers 1901), industriel angevin.
Associé avec Laîné-Laroche - fondateur en 1845 de la première filature à vapeur pour le chanvre - il développe considérablement cette industrie. Il occupe par ailleurs les fonctions de président du tribunal de commerce (1867-1870, 1877-1880), et de la chambre de commerce. Député à l'Assemblée nationale de 1871 à 1876, conseiller municipal d'Angers, conseiller général, il devient maire de Marigné en 1892.
Le choix de son nom suscite l'opposition de M. Rompion : "Quant au nom de Max-Richard proposé par la commission pour la rue des Lices prolongée, j'estime que c'est là une insulte faite aux travailleurs ! Max Richard a toujours été et n'a été qu'un exploiteur, ne vivant et s'enrichissant que grâce au travail de ses ouvriers".
Réponse de M. Bougère : "J'estime, pour ma part, que l'industriel qui risque sa fortune a droit à la reconnaissance de ses concitoyens, autant par le bien que son industrie répand tout autour de lui parmi ses ouvriers et les commerçants, que par le concours important qu'il apporte aux ressources communales" (délibération du 10 février 1905).

Terme normalisé :

Max-Richard (rue)