Un grand livre d'histoire

vendredi 04 août 2017

Visitez le cimetière de l'Est, rue Larévellière. Tombes remarquables au titre de l'art ou des personnalités dont elles rappellent le souvenir, parcours paysager avec allées courbes et arbres centenaires, jardins de recueillement fleuris : c'est le Père Lachaise angevin.

Le cimetière de l'Est est un concentré d'histoire : vous y retrouverez, très souvent matérialisé par des monuments originaux réalisés par les artistes de la ville, le souvenir des Angevins qui ont fait Angers. Un souvenir plus concret que les noms de rue qui les honorent.

C'est tout un patrimoine artistique et historique que la Ville s'efforce de préserver : dix tombes ont été classées Monuments historiques et restaurées, comme la toute première tombe du cimetière ouvert en janvier 1848, celle de René Bougère, "doyen de ce lieu de repos" : un édicule rectangulaire de fonte peinte en vert Empire que l'on ne peut manquer au carré 10.

Un inventaire des tombes d'intérêt patrimonial au titre de l'art ou de l'histoire a été réalisé. Il permet, en cas de reprise des concessions abandonnées, de conserver dans le patrimoine municipal les monuments intéressants et de les sauvegarder, comme la tombe du notaire Lechalas décédé en 1867, récemment restaurée.

Bonne découverte en cliquant sur : Cimetière de l'Est, 1e partie (carrés 1-17)
Ce guide de visite est en cours de réalisation, il sera complété régulièrement.

Carré 10 - Tombe Bougère, 1848. La première tombe du cimetière de l'Est. Cliché Sylvain Bertoldi, Archives municipales Angers, 23 juillet 2017
Carré 10 - Tombe Lechalas. Cliché Sylvain Bertoldi, 23 juillet 2017, Archives municipales Angers.